SUNTRIP 2018

LE PROJET SUNTRIP 2018

Pour avoir le maximum d’informations sur le suntrip 2018, se rendre sur le site :

https://www.thesuntrip.com/sun-trip-2018/lyon-canton/

Présentation de l’aventure SUNTRIP :

Des aventuriers en vélos solaires, un parcours en itinéraire libre ! A l’image d’un «Vendée Globe terrestre», le Sun Trip écrit une nouvelle page dans le monde des grandes aventures.

Hier au Kazakhstan (2013) ou en Turquie (2015), autour de la Région Auvergne-Rhône-Alpes (juillet 2017), ou encore vers la Chine (2018), le Sun Trip est un événement qui fait autant rêver que réfléchir, en mettant l’humain au centre de ses préoccupations.


THE SUN TRIP : UNE AVENTURE TECHNOLOGIQUE

The Sun Trip est une vitrine des nouvelles formes de mobilités. Chacun des aventuriers est ainsi un ambassadeur du solaire et de l’eco-mobilité, en prouvant leur efficacité et leur dimension humaniste.

Le fonctionnement d’un vélo solaire est d’abord celui d’un vélo électrique. Le moteur (dans la roue ou le pédalier) est alimenté par des batteries, elle même rechargées par l’énergie solaire.

Les défis proposés par le vélo solaire sont nombreux : rendement des cellules photovoltaïques, poids de la structure du panneau solaire, poids total du vélo, robustesse des batteries, transmission de l’énergie électrique, fiabilité mécanique, etc…

THE SUN TRIP : UNE ÉPOPÉE HUMAINE

Jeunes ou moins jeunes, baroudeurs expérimentés ou voyageurs en herbe, sportifs ou rêveurs, valides ou personnes porteuses d’un handicap, les personnalités de nos aventuriers sont la base du succès du concept.

En réalisant leurs rêves ils écrivent l’histoire du Sun Trip, une histoire humaniste et joyeuse !

Par leur diversité, ils prouvent que l’aventure est accessible par tous et que la mobilité électro-solaire peut être un facilitateur de rencontres.


UNE AVENTURE SANS ASSISTANCE

Un point de départ, un point d’arrivée et la grand liberté entre les deux, le Sun Trip c’est avant tout une aventure sans assistance, où chacun prend ses responsabilités.

A l’image d’un Vendée Globe terrestre, les participants sont libre de choisir leur route, leur pays qu’ils traversent, là où ils vont dormir.

Tous sont animés par les même buts, de rejoindre l’arrivée mais aussi de vivre le monde différemment !

Pourquoi le suntrip 2018 ?

Le retour du Canada a été moralement difficile car non préparé. Vivre 4 mois et demi dehors en faisant du sport, de belles rencontres dans souvent des paysages magnifiques et reprendre la vie quotidienne n’est pas simple. A la joie de retrouver sa famille se mêle la tristesse d’une belle aventure qui est finie.

J’ai découvert le suntrip au festival des films de cyclotouristes en janvier 2017. Et tout de suite, l’idée de le faire m’est venu à l’esprit. Comme il y avait une sélection des participants, je ne savais pas si mon profil pouvait être retenu et en quoi il pouvait être intéressant.

J’ai donc réalisé une pré-inscription en pensant que j’avais peu de chance d’être retenue.  Mais en septembre 2017, Florian Bailly (organisateur du suntrip) m’a envoyé un email m’informant que ma candidature avait été acceptée. Et là, j’étais au pied du mur ! Est-ce que je me lançais ou est-ce que je reculais ? Et comme très souvent dans la vie, mon tempérament de battante a pris le dessus. Est-ce raisonnable, je ne sais pas, l’avenir me le dira !…