Voyage et arrivée à VANCOUVER

J’appréhendais beaucoup le voyage en avion, pas pour moi, mais pour mon vélo et … j’avais bien raison. J’ai utilisé la compagnie British Airways.

Les problèmes ont commencé dès l’enregistrement. J’avais mis le vélo dans un carton vélo, comme exigé par la compagnie, et j’avais ajouté beaucoup de papier à bulle pour le protéger. Le coût indiqué sur le site, pour transporter un vélo est de 75 €. J’avais, en plus, mes sacoches que j’avais réparties en 2 paquets pour que cela soit portable. Je les avais fait filmées pour bien les protéger. Le poids des 2 paquets ensemble pesaient 22Kg (donc inférieur à la limite de 23 Kg), j’avais le reste en bagages à main.

Au comptoir, j’explique à l’hôtesse qu’il y avait 2 paquets pour que mes sacoches soient manipulables (sinon cela faisant un paquet long, un boudin, difficile à prendre). Immédiatement, il m’a été répliqué que cela faisait 2 bagages au lieu d’un et que je devais payer pour le deuxième bagage.  Aucune discussion possible, un dialogue de sourds et pour finir « Madame, la Compagnie fait cela exprès, cela lui rapporte plus d’argent ». Au moins cela a le mérite d’être clair ! Du coup, le vélo qui était un seul bagage supplémentaire devient un deuxième bagage supplémentaire. Comme le prix du bagage supplémentaire, chez British Airways, croit avec le nombre de bagages, le prix du transport du vélo passe à 150 €. Donc en final, le prix passe de 75 € à 75 € + 150 € soit 225 €. Vous imaginez facilement ma colère.

 

Mais vous vous dites que pour ce prix-là mes bagages vont être superbement transportés. Et bien, la réalité est toute autre. Ce voyage n’était pas direct, il comportait une étape de presque 3h à Heathrow. Lorsque je suis arrivée à Vancouver, on a commencé par me dire que seulement 2 bagages sur 3 étaient arrivés. J’ai donc attendu 1h, mon unique bagage sans savoir lequel j’attendais. Toujours rien. Ils ont fini par me dire qu’aucun bagage n’était arrivé, ils étaient restés à Heathrow. Bien sûr, pas un mot d’excuse mais un commentaire « Madame, cela arrive tout le temps » !

 

Le lendemain rien, aucun bagage, je suis allée à l’aéroport à 9h, mais le bureau n’ouvrait qu’à 17h ! 2 jours après ils sont arrivés et je vous laisse découvrir leurs états. Dans les sacoches, il y avait mon Ipad bien protégé. Je suis retournée à l’aeroport pour montrer l’iPad cassé, mais déplacement inutile car toutes les réclamations se passent sur internet

thumb_IMG_1464_1024

thumb_IMG_1469_1024

J’ai dû emmener le vélo à réviser et m’acheter un autre iPad car 5 mois sans lire, ce n’est pas possible pour moi.

Voilà, vous qui voulez voyager avec British Airways, vous ne pourrez pas dire que vous n’avez pas été prévenu.

 

J’ai quand même pu, entre-temps, découvrir un peu Vancouver. Le centre-ville ressemble à tous les centre villes modernes, avec des centres commerciaux extrêmement luxueux (et les marques françaises sont très bien représentées).  Cela devient beaucoup plus intéressant quand on s’écarte du centre-ville. Les maisons et petits immeubles sont en bois.

thumb_IMG_1442_1024

Les quartiers ont plein de verdure, comme les rhododendrons sont en fleurs, c’est magnifique.

thumb_IMG_1260_1024

Suivant les quartiers les maisons ont des jardins plus ou moins grands. Dans les quartiers plus chaleureux, les maisons sont très près les unes des autres (1 m à 1,5 m). Il y a toujours un petit jardin devant, très souvent sans barrière. Le prix des maisons est tellement cher que  les maisons sont séparées en 2. Les propriétaires habitent le haut et louent la partie basse pour payer les emprunts bancaires.

thumb_IMG_1262_1024

J’ai quand même pris le temps de visiter le célèbre musée d’Anthropologie (MOA) qui présente principalement des objets artistiques et cérémoniels des premières peuples (First Nations de Colombie-Britannique) avec une collection de totems amérindiens remarquables dont je vous montre quelques exemples.

thumb_IMG_1423_1024

thumb_IMG_1411_1024

thumb_IMG_1273_1024

thumb_IMG_1314_1024

thumb_IMG_1302_1024

thumb_IMG_1292_1024

thumb_IMG_1284_1024

thumb_IMG_1281_1024

thumb_IMG_1280_1024

thumb_IMG_1276_1024

N’hésitez pas à me faire des commentaires, cela me fera plaisir.

Remerciements

Je ne peux finir de raconter mes mésaventures et visites à Vancouver sans remercier mes hôtes de Warmshowers (La communauté Warm Showers est un système d’échange gratuit d’hébergement entre cyclo-randonneurs à travers le monde.)

thumb_IMG_1508_1024

Joey, Catherine et Manu m’ont merveilleusement reçue, aidée dans les démarches concernant mes bagages, l’installation électrique de mon vélo, les visites.  Ils m’ont accompagnée avec grande gentillesse et je me souviendrais longtemps de la tarte à la rhubarbe meringuée de Joey qui m’attendait à mon arrivée ! Quant à Manu, leur fils de 10 ans, quel fou de vélo ! Quatre fois par semaine, il s’entraine après les cours et commence à gagner des courses régionales. Le rêve de Manu est de courir le Tour de France. Manu, je souhaite que ton rêve se réalise et que je puisse aller t’encourager sur le Tour.

 

10 réflexions sur « Voyage et arrivée à VANCOUVER »

  1. quand on voit les photos du vélo qui était bien emballé au départ et le résultat à l’arrivée! cela se passe de commentaires.
    Le musée avait l’air très intéressant.
    Bon courage our la suite
    Bernadette

  2. Bonjour Corinne, je te suis, bravo mais quel départ!!! Nous admirons ton courage mais cela ne nous étonne pas trop.

    Je t’embrasse affectueusement
    Isabelle

  3. Merci pour toutes ces belles photos et ce récit qui nous fait voyager un peu également.
    Courage Corinne, nous pensons bien à toi.
    Philippe H

  4. Hello Corinne. Tu cherchais l’aventure et bien tu as été servie. Je n’ imaginais pas un début d aventure aussi mouvementé et une compagnie aérienne aussi peu sérieuse. Comme toujours, tu sais faire face et tu tiens bon. Prends soin de toi. On va te suivre grâce à ce blog. Bisous
    Dominique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *