Etape 99, de Clark’s Harbour à Yarmouth, 118 km

Dimanche 2 octobre  et lundi 3 octobre 2016, température de 3°C à 16, crachin le matin; puis nuageux et soleil à 16h

Le dimanche 2, au moment de partir, une pluie forte s’est mise à tomber et la météo annonçait cela toute la journée. Ne voulant pas revivre la dernière journée de pluie et une place s’étant libérée dans le B & B, je décide de rester une journée au chaud. Je la passerais à lire et à regarder un film « Spotlight » sur la pédophilie des prêtes à Boston. Bien glaçant quand vous êtes croyant et catholique. Et quand on voit en France des victimes essayer d’avoir un procès sur le même thème, c’est vraiment terrible. Donc journée canapé sans rien faire pour ce dimanche. Le soir, la propriétaire m’a cuisiné un hambourger au homard avec de la crème et des frites : une grande première pour moi de manger du homard de cette manière.

Après une bonne nuit, cette fois, dans un lit et un petit déjeuner copieux, je pars sous le crachin. C’est vraiment désagréable et cela durera 2h. Puis j’enchaine à nouveau avec les baies. Je ne me lasse pas de ce paysage car aucune baie n’est semblable à l’autre et les îles n’ont jamais la même forme.


Des ports pour la pêche aux homards presque dans chaque baie

On observe même des petits quais individuels avec un seul bateau


Les gros casiers à homards en attente d’être mis à l’eau après l’ouverture de la pêche.


L’été indien est vraiment là et c’est drôlement beau de voir tous ces mélanges de couleur.


Sur le guide du routard, j’avais vu qu’il y avait un village historique acadien à visiter. C’est à 9 km de la route que je suis, soit un détour de 18 km (il n’y a qu’une route donc un aller et retour), aussi vous imaginez ma colère quand je suis arrivée devant ce panneau. Sur la route, on trouve plein de panneaux indiquant ce village mais aucun n’indique que ce village est fermé. J’aurais donc fait 18 km pour rien.

Je prendrais juste quelques photos de l’endroit qui est superbe


Et je repars. Il est 16h et le soleil s’est mis à briller.


La couleur de l’eau devient bleu


Tout au long de la route, on trouve des maisons qui sont vraiment bien situées au bord de l’eau. Et ici la mer ne gèle pas.


Je tombe sur un mémorial lié à la guerre. Quand on voit le même nom de famille repeté plusieurs fois, on se dit que des familles entières ont du être décimées. Ce monument a un drôle de mélange des genres. Que vient faire sur un mémorial de guerre, un message anti avortement ?


Je continue ma route. Je n’ai pas vraiment regardé l’heure et la nuit va tomber. Je suis en pleine ville, Yarmouth, du coup je n’ai plus comme solution que le motel. Et je m’arrête donc au LakeLawn, je n’aurais donc personne avec qui discuter le soir. Comme dîner, je suis allée manger une pizza…qui était mauvaise. Bref, mieux vaut aller se coucher !

5 réflexions sur « Etape 99, de Clark’s Harbour à Yarmouth, 118 km »

  1. Allo Corinne?Mardi matin nous avons du soleil mais le matin pas très chaud à partir de 10 heure il faite très beau chaud très belle photos j’aime te suive Corinne ..Je te souhaite une très belle journée avec petit prince,,,????

  2. Bonjour Corinne ! C’est l’automne et les feuilles rougissent, ça met de la couleur dans le paysage. Par contre, ce n’est pas l’été des indiens, et ce phénomène ne se présente pas à chaque année.
    De Wikipedia : « L ’été indien ou l’été des Indiens (expression d’origine nord-américaine, en France on parle d’été de la Saint-Martin) est une période de temps ensoleillé et radouci, après les premières gelées de l’automne et juste avant l’hiver. Elle se produit en octobre ou au début de novembre dans
    l’hémisphère nord, et en avril ou au début mai dans l’hémisphère sud. Elle est aléatoire et peut durer de quelques jours à plus d’une semaine, ou ne pas se produire du tout certaines années. L’été indien ne doit donc pas être confondu avec le changement annuel de couleur des feuillus qui se produit à la même époque. »
    Il y a présentement un ouragan dans le nord de la mer des Caraïbes. Méfie toi, car je pense que d’ici 5 jours il apportera bien de la pluie en Nouvelle Ecosse. Les feuilles des arbres risquent de tomber précocement surtout s’il y a du grand vent.
    Pense à rentrer à Halifax te mettre à l’abri ? Bonne route !

    1. Merci Annie, je ne savais pas, pour l’été indien. Merci de m’avoir appris quelque chose.
      Pour l’ouragan, Marc chez qui je suis aujourd’hui m’a prévenu que Matthew ser là à la fin de la semaine et qu’il ne me serait pas possible de faire du vélo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *