Etape 93, de Halifax à Peggy’s Cove (Kingston Neptune Campground), 40 km

Lundi 26 septembre, soleil et nuage, température fraîche

Après ma nuit en dortoir avec 2 chinoises qui comme très souvent n’ont rien à faire des autres (discutent tard, claquent les portes, …), donc une moins bonne nuit, je prends mon vélo pour aller chez Cyclesmith qui n’ouvrent qu’à 10h. Ils sont très aidant et sympathiques ce qui ne gâche rien.

La roue moteur (d’une assistance éléctrique, Petit Prince n’est pas une mobylette mais un coursier pur sang !…) est démontée, puis branchée sur ordinateur. Elle est oscultée à distance par le service technique BionX, fait l’objet d’une mise à jour et remontée. Petit Prince est fin prêt pour repartir. Je vais déjeuner et nous partons à 14h, cela sera donc une demi-étape.

Après avoir installé mon iPhone sur Petit Prince pour me guider afin de sortir d’Halifax, nous nous retrouvons sur la route 133 qui fait la moitié du tour de la Nouvelle Ecosse par le sud. Je ne savais pas si je faisais le Nord ou le Sud. J’ai interrogé 5 personnes qui connaissent bien les routes pour cyclistes et les 5 m’ont répondu le Sud, alors va pour le Sud.

Je me suis fixée pour aujourd’hui l’objectif d’aller vers Peggy’s Cove.

Les paysages sont trés beaux et je flâne, je me régale.


L’eau est présente partout, souvent des 2 côtés de la route







On voit qu’ici, c’est le pays du homard. On trouve des casiers à homards partout


Le homard est meme sur les enseignes de restaurant.

Ces paysages me rappellent des paysages d’Irlande


Nous arrivons au village de Peggys’s Cove

Le Phare le plus connu du Canada

Autour du phare, il y a plein de gros rochers plats.


Puis j’arrive au camping. Juste pour le coucher du soleil



Il y a une cabane au fond du camping avec des tables pour les jours de pluie. Il n’y a aucun campeur sauf moi et tout le reste c’est des mobiles home. Je fais le pari que personne ne va venir et est intéressé par ce cabanon. Aussi je décide de m’y installer.


et aussi de ne pas monter la tente. Je vais donc y coucher. Et comme je m’en doutais, personne ne viendra. Je vais très bien y dormir.

Par contre, il faut que je réorganise mes sacoches à cause du froid car je vais sortir beaucoup plus de vêtements qu’auparavant. Il fait 6°C le soir et comme c’est humide, le ressenti de froid est fort. Le soir, j’aurais 4 épaisseurs de vêtements: tee-shirt, pull, polaire et une sorte d’anorak léger (UNIQLO à manche) et j’aurais tout juste chaud. Par contre, j’ai dormi avec chaussettes, pantalon et pull en mérinos et j’ai eu bien chaud. Mais qu’il est dur de sortir le matin du sac de couchage !…

Aujourd’hui, ils annoncent de la pluie. S’il fait froid en plus cela va être dur…

Mon bivouac


Le lever du soleil


 

 

 

13 réflexions sur « Etape 93, de Halifax à Peggy’s Cove (Kingston Neptune Campground), 40 km »

  1. Bon courage ma belle! Toujours aussi interessant de lire tes petites aventures! Contente que petit prince va bien! Bonne route et surtout on te souhaite une superbe journee! ??

    1. Merci infiniment pour le don, cela m’a fait très plaisir qu’en plus de m’avoir merveilleusement reçue; vous fassiez ce geste. Pour la superbe journée, c’est ratée. C’était un temps de merde !…

  2. Je vous trouve bien courageuse. Bravo à vous pour ce périple du Canada à vélo motorisé. Il y a longtemps que j’aurais lâchée. Bonne continuité et je voudrais savoir quand la fin de votre voyage. Où se termine t-il? Quel beau voyage vous aurez fait!
    Bon retour à la maison.

    1. Madeleine, ce n’est pas un vélo motorisé car alors je serais sur une mobylette, c’est un vélo à assistance électrique. Pour la fin du voyage, je crois que le temps va décider pour moi. La limite est fin Octobre mais je finirais avant. Pour le moment je vais faire la moitié de la côte de la NE et après je déciderais en fonction du temps.

  3. Tu as bien fait d’utiliser la petite cabane! 🙂 Bien beau la N-E! Comment s’enligne la fin de ton périple? As tu sauté l’ile du Prince Édouard pour de bon? Tu ne devais pas finir par Halifax? Ou vas tu maintenant? 🙂
    Il commence vraiment à faire froid parfois, alors quand je gèle; je compatis et je pense à toi! xoxoxox

    1. Tu sais Marie, j’ai l’impression que le temps va décider de la suite car froid et pluie, c’est difficile. Et quand le brouillard se rajoute comme aujourd’hui, tu ne peux même plus profiter de la vue de ces magnifiques paysages. Je voudrais faire le tour du bas de la NE et quand je reviendrais en haut à la fin de la demi boucle, je déciderais de ce que je fais.

  4. Fillette,
    C’est là que la qualité du sac de couchage devient primordiale. Au besoin il faut en changer. Dormir comme une masse bien au chaud est absolument nécessaire. Pour les demi-saisons nous avions un sac de couchage dit « sarcophage » qui englobe la téte avec juste un petit espace rond pour le visage. Sommeil garanti! D’après ta photo le tien à la forme « sarco » (je n’ai pas dit « Sarko »), pourquoi es-tu obligée d’être habillée dedans? Sinon, où est l’inconvénient du B & B?
    En randonnée comme en politique « faut être couvert! »
    Ici à St P, c’est le ramassage des betteraves, l’ancillage du mais (où est le « i tréma? »), et l’épandage….. avec l’été indien (oui, même ici).
    Salut et fraternité,
    JC, radoteur

    1. Je l’ai acheté pour 3 saisons mais l’humidité, je trouve, change la donne. Et te mettre dans des vetements en mérinos qui te collent au corps est très agréable. Peut être que je pourrais m’en passer mais je suis ravie de les porter. Cela réchauffe le coeur et le corps!…

  5. Très jolies photos, avec une belle lumière. Tu dis que tu flânes, c’est vraiment bien, ça fait plaisir de sentir que tu prends du temps pour toi. Et par la même occasion on en profite aussi à travers tous tes clichés. Merci.
    Bises
    Odile

  6. coucou c’est toujours aussi beau!!
    Pour les nuits tu devrais acheter un sac à viande en soie et mettre une écharpe autour de ton cou, c’est ce que je fais quand je suis en bivouac à Madagascar.
    Bon courage car je pense que tu te diriges vers le froid
    bisous

    1. Depuis le début j’ai un drap de soie à l’intérieur du sac de couchage.
      Je pense que c’est l’humidité ambiante qui donne l’impression de froid
      Bisous

  7. Tu vois un peu le « tabac  » que tu fais avec le récit de tes aventures? Au risque de me rérépéter, c est vraiment intéressant, instructif et passionnant de lire tes aventures, agrémentées de belles photos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *