Etape 87, de Gaspé à Percé, 70 km

Vendredi 16 septembre 2016 (et jeudi 15 septembre), température de 20 à 27°C, soleil magnifique

Jeudi, Françoise a permis que je reste un jour de plus, le temps que DHL rééxpédie le colis de Stéphane, afin que je puisse le récuperer, donc je passerais 2 jours dans ce merveilleux endroit. Comme je n’ai que mes vêtements et ma trousse de toilette, Françoise viendra pour les repas avec un panier plein de bonnes choses pour que je puisse me reposer et être en forme. Merci beaucoup Françoise pour votre gentillesse et votre prévenance à mon égard. L’ensemble de vos maisons est superbement placé mais le chalet à un petit quelque chose en plus car dedans, on est complétement zen.

Françoise devant son jardin qu’elle entretient avec amour.


Coucher de soleil dans mon petit coin de paradis


Et le matin. Adieu coin superbe et très reposant. J’en ai bien profité, Merci Françoise


Françoise me dépose à Gaspé. Je vais dans l’entreprise où le colis a été rééxpédié pour apprendre qu’il n’est pas arrivé. J’appelle immédiatement DHL en leur demandant où est le colis qu’ils s’étaient engagé à livrer hier. On me répond, très décontracté, il est encore au dépôt, le chauffeur ne l’a pas chargé. Et lorsque je demande pourquoi il n’est pas parti comme convenu, on me répond d’un ton désinvolte, qu’on en sait rien. Quelle merveille publicité pour DHL dont la parole ne vaut rien et qui est incapable de livrer suivant les engagements pris. Vous ne pourrez pas dire que vous ne savez pas si vous les utilisez par la suite. Pour moi, plus jamais. Stéphane, je suis désolée, j’ai fait ce que j’ai pu mais je dois repartir.

Comme tout cela a pris du temps, il est l’heure de déjeuner et je ne résiste pas à prendre un dernier repas dans ce Café des Artistes si sympathique. Et je retrouve Cécilia, la serveuse m’ayant secouru 2 jours avant et toujours aussi chaleureuse. Puis je récupère Petit Prince, je le harnache et nous démarrons. Il est 13h donc je ne pourrais pas faire un gros kilométrage. Par contre, je pense pouvoir atteindre Percé.

Le paysage est toujours aussi superbe. Que la Gaspésie est belle. Je ne regrette vraiment pas de l’avoir rajouté à mon voyage. Et l’accueil a été si formidable.


L’emplacement de cette maison est incroyable.


Je devrais faire 10 km avec le vent dans le nez et du coup j’avance doucement, c’est sûr  que je ne pourrais pas dépasser Percé.

La côte avant d’arriver à Percé est redoutable, 15% et la descente dangeureuse, 17%. Vraiment heureusement que j’ai des freins à disque car cela pousse fort, mais Petit Prince est un redoutable coursier, il tient bien la route et s’accroche. Je me sens vraiment en sécurité sur ce destrier.

Il est 18h15 et le ciel s’assombrit, le jour tombe vraiment vite, il faut que je trouve rapidement un camping. Et puis je dois faire face à un nouveau problème que je n’avais pas prévu. Beaucoup de campings ferment à mi septembre et cela va devenir compliquer pour moi de trouver un point de chute pour dormir. Il va me rester les motels, B & B et l’habitant, puis de temps en temps les campings quand ils sont restés ouverts.

2 campings sont fermés mais j’en trouve un ouvert en bord de mer, le camping Le Havre de la Nuit (les noms me font rire). J’aurais un emplacement au bord de l’eau et la vue est sympa. J’ai de la chance. Mais je devrais monter la tente à la lampe électrique. Le Wifi est bon, je pourrais vous poster la News.

3 réflexions sur « Etape 87, de Gaspé à Percé, 70 km »

  1. Tes photos sont toujours aussi magnifiques.
    Quel plaisir de faire ce voyage avec toi à travers tes récits et photos!!ça donne vraiment envie d’y aller
    Bisous et vraiment bravo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *