Etape 78, de Saint-Augustin-de-Desmaures à Levis, 31 km

Vendredi 2 septembre 2016 et samedi 3 septembre, journée ensoleillée

Après une bonne nuit au club house et un petit déjeuner costaud, je me dirige, comme il a été convenu avec Monique, vers l’usine Garneau. Mais avant, je ne résiste pas au plaisir de photographier la belle maison qu’ils sont entrain de faire construire sur la rive du Saint-Laurent.

David et Marie, que voyez-vous sur la facade ? Et oui, un drapeau Acadien ! 2e accueil superbe dans une famille acadienne. Inutile de vous dire que maintenant, je vais guetter ce drapeau quand je m’arrête…

Je m’arrête donc à l’usine. Ils ont 3 magasins attenants: un magasin normal vêtements vélo, un magasin de déstockage vêtements  vélo, un magasin de vêtements de sport Chorophylle.

Monique avait prévenu une vendeuse Linda de mon arrivée, aussi on s’occupe très gentiment de moi dès mon arrivée. Je trouve un très beau vêtement de pluie que je prends mais l’inconnu de résister à l’effet cuvette lié à la position du cycliste sur le vélo couché est présent. À voir à l’usage. Hier soir, lorsque j’avais été rattrapée à la nuit tombante par la voiture de Monique, j’avais été surprise par le froid soudain qui était tombé, froid avec du vent qui m’avait instantanément refroidie. Je profite du magasin de déstockage pour acheter un vêtement plus épais avec coupe vent incorporé car je me dis que les Canadiens ont des vêtements  mieux adaptés à leur climat que ce que j’ai pu prévoir. Et je prends également une paire de gants (une deuxième m’est offerte) pour remplacer celle que j’ai et qui commence à s’abîmer sur ma main convalescente. Un dernier cadeau, 2 paires de chaussettes chaudes et je repars. Merci beaucoup Monique, pour votre générosité.

Je n’aurais pas eu le plaisir de voir le champion cycliste de mari, aussi industriel, car il est en voyage d’affaires en Allemagne avec son fils aîné . Dommage pour moi, en tout cas, il a fondé une bien belle famille.

Je repars sur le Chemin du ROY. L’approche de la ville de Québec est un peu compliqué. Je trouve le pont qu’Annie m’a dit de prendre (le deuxième pont est interdit aux vélos). Le passage piétons, vélos est très étroit. Petit Prince a seulement 10 cm de chaque coté, avec les sacoches. Il râle mais comme il est courageux, on avancera bien. On croise 3 cyclistes. Les vélos sont portés car la place est vraiment limite.

Puis à la sortie, nous trouvons rapidement une piste cyclable très belle.

Et nous finissons par atterrir chez Annie (Google Maps pour vélo guide vraiment très bien). Et à nouveau un accueil très chaleureux, un de plus, je continue à être très chanceuse. L’après midi, je m’occupe de moi (coiffeur, petites courses…) ce qui est normal car après la révision de Petit Prince, il fallait faire la révision Corinne !

Le lendemain, Annie et moi, allons visiter Québec. On commence par la Promenade Samuel de Champlain en bordure du Saint Laurent

Le pont de Québec que j’ai emprunté hier avec Petit Prince.

Le fleuve Saint Laurent

Sur ce fleuve, on trouve aussi bien des petits voiliers que des porte-containers énormes. Et tout ce petit monde cohabite.


Ensuite, on se rend dans le vieux Québec

L’édifice Price, seul bâtiment en hauteur du vieux Québec. L’appartement de fonction du Premier Ministre Québecois s’y trouve.

Le Chateau Frontenac qui est en fait un hotel. C’est la figure emblématique de la ville. Il date de 1892, commande de la Compagnie de Chemin de Fer Canadien Pacifique.


La conférence de Québec de 1943 s’est tenue là avec Winston Churchill et Franklin D Roosevelt a eu pour objet la stratégieliée à la seconde guerre mondial

En face de Québec, la ville de Lévis et au loin à gauche, l’île d’Orléans.


La cour intérieure du Chateau de Frontenac.

Le système de boîte aux lettres du Chateau Frontenac situé à chaque étage. On voit le courrier tomber par les vitres.

La côte de la Montagne.


La Place Royale

Vieilles habitations le long du fleuve.

On voit le traversier toujours en fonctionnement au bout de la rue.

La place de Paris

Décoration avec des canots en cèdre.

Près de la rue Dalhousie. A cet endroit, le fleuve peut déborder.

les vieilles maisons sont vraiment bien entretenues. C’est très joli.

La figure de proue représente une femme tenant des fruits et des légumes dans les bras pour illustrer l’importance du traffic maritime pour l’alimentation, dans ce quartier

Une fresque en trompe l’œil, près de la place Royale.

Une cour intérieure d’une vieille maison

L’ancien édifice de la Poste.

Voilà une journée bien remplie. Puis nous rentrons après avoir bien marché et très contentes de cette bonne journée passée ensemble. Pierre, pendant ce temps, préparait un excellent repas et nous sommes rentrées pour nous mettre les pieds sous la table.

Merci à Pierre et Annie pour cet excellent séjour et pour avoir eu la gentillesse de me faire visiter Québec

7 réflexions sur « Etape 78, de Saint-Augustin-de-Desmaures à Levis, 31 km »

  1. Houppie! Une autre belle expérience acadienne! J’espère bien qu’il y en aura encore beaucoup d’autres, ça me rend bien fière! ? Mais quelle grosse maison! Wouhaou! À Québec, il y a de bonne chance que vous soyez passée devant la maison du frère de David, il vit sur le chemin du Roy ?

  2. Nous sommes très heureux de continuer de voyager avec toi! Nous étions là à Québec le12 Août dernier! Le bord du fleuve! C’est super beau.

    Nous te souhaitons encore plein de bonheur et de bonne chances que la route te permet de vivre.

    Fabien et Jeanette

  3. Allo Corinne ! Je suis trop contente que tu sois passée chez nous ! Mon côté « mère poule » souhaitait t’offrir du repos, de la bonne nourriture et un  » break » pour que tu puisses visiter et changer un peu le rythme. Mission accomplie! Je continue de suivre ta progression et aussitôt que tu as besoin d’aide, tu me le dis ? Bonne route !

  4. Sister,
    Tous les prétextes sont bons pour ne rouler que 31 km. C’est pas comme ça que je t’ai élevée!
    J’enrage!
    Ton frére hors de lui?

    1. Alors, Voici des informations sur Pierre Lavoie :
      Pierre Lavoie court son premier triathlon, dont il finit avant-dernier, en 1989. Trois ans plus tard, il achève son premier Ironman, en tête toutes catégories confondues, sur le tracé de Montréal, en 9 h 22 min 52 s1.

      Il compte plusieurs participations à l’Ironman de Kona (Hawaï) dans la catégorie amateur. Il finit premier dans sa classe d’âge en 1996, 2004 et 2005.

      En 2005, il bat le record du monde de la distance dans la catégorie 40-44 ans, avec un temps de 9 h 2 min 25 s, le plaçant à la 52e position du classement final sur près de 1 750 participants2.

      En 2013, à l’âge de 50 ans, Pierre Lavoie décide d’arrêter la pratique du triathlon afin de se concentrer sur ses activités sociales. Il termine une dernière fois l’Ironman de Kona avec pour objectif de battre le record du monde de la catégorie des 50-55 ans, ce qu’il réalise mais ne finissant que deuxième de sa catégorie
      Deux de ses quatre enfants ont succombé à l’acidose lactique
      Ses engagements vis-à-vis des jeunes quant à leur santé physique et leurs pratiques sportives, notamment à la suite de la perte de ses deux enfants, lui ont valu plusieurs distinctions.
      En 1999, Pierre Lavoie lance le Défi Pierre Lavoie dans le but de sensibiliser les habitants du Saguenay–Lac-Saint-Jean à l’acidose lactique et de recueillir des fonds pour la recherche. Il sillonne cette région à vélo et cumule 650 km parcourus en 24 heures. L’événement s’avère un tel succès qu’il le répète en 2000, 2002 et 2005. Les quatre premières éditions permettent de récolter 1 200 000 $
      de moi : cet homme s’engage à promouvoir les bonnes habitudes de vie et s’implique dans divers comité. L’an dernier, il a proposé aux médecins de la province de faire des prescriptions avec mention de faire de l’exercice. C’est une bonne personne 🙂
      Bien sûr, pour plus d’information, je vous réfère au web.

  5. C’est le destin de tomber dans la famille qui possède l’usine Garneau! C’est très beau Québec!

    Plein de bisous

    ps: tu es trop belle avec tes cheveux coupés

  6. Hello Corinne, merci pour cette très belle visite de Québec que tu nous offres, à travers tes photos et tes commentaires.
    Québec à l’air d’être une ville très agréable et reposantes: les maisons sont jolies et très bien entretenues. Je pense que tu as eu une étape reposante après les kilomètres que tu avales!
    Je suis très contente d’avoir une photo d’Annie qui a été une hôte et un guide précieux je crois, avec son mari. C’est bien de connaitre les gens qui te suivent fidèlement.
    Je t’embrasse très fort Corinne, bon courage avec tous tes nouveaux équipements de chez Garneau!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *