Etape 76, Sainte-Anne-de-Sorel au Trois-Rivières (Le Deauville Motel), 84 km

Mercredi 31 août, température de 20 à 27°C, temps nuageux et pluvieux.

Le matin, au camping, je plie rapidement tout le matériel car j’ai rendez-vous à 8h30 et avant, j’ai 7 km à faire. Lorsque j’arrive, je ne suis plus seule mais nous sommes 4. Les personnes qui avaient réservé l’après-midi ont été appelées et ont accepté de changer d’horaire. Nous voilà partis pour une croisière dans l’archipel des îles de Sorel. C’est un labyrinthe de chenaux avec une faune et une flore bien caractéristique

Le temps aura été menacant toute la matinée mais nous pourrons faire cette croisière sans pluie. Notre capitaine est aussi un conteur. Aussi nous aurons plein de commentaires intéressants.

Vous êtes prêts à embarquer, alors on y va.


Sortie du port qui est un des plus grand port de plaisance de Québec.

 


Un grand Héron


Maison de l’écrivain (écrivaine ?) Germaine Guévrement, auteur des livres « Le survenant » et Outlander », très connue et appréciée au Canada


Cette maison est une 2 maisons historiques des îles. Le bas de la maison n’était pas étanche car avant les barrages de pierre installés sur le fleuve Saint Laurent, cette île était régulièrement inondée. Aussi les habitants déplaçaient tous leurs meubles au 2e étage. La grange (étable) était aménagée de la même manière et une passerelle  reliée les 2 etages pour pouvoir nourrir les bêtes que l’on avait aussi montées.


Les effets de l’érosion, les arbres tombent dans l’eau



Ile inondable, aussi les maisons sont sur pilotis.


Et les quais sont bâtis avec des bidons pour pouvoir s’élever avec le niveau de l’eau


Mini maison, une pièce


Puis nous rentrons dans le marais


Un nid


Socle de phare abandonné


Retour au port


J’espère que je vous ai donné envie de faire cette mini croisière. Moi, j’ai été ravie de la faire. Merci Annie pour le conseil.

Cette photo n’est pas de moi (j’aurais aimé pouvoir la faire !…). Elle m’a gentiment été envoyé  par Marc Mineau, DG de Biophare. Merci à lui, elle est magnifique


Puis je reprends la route (Petit Prince me fait la tête car je l’ai abandonné une matinée). Il me faut un peu avancer. Donc je pédale pour tracer un peu. Vers 18h30, je commence à chercher un camping mais visiblement, il n’y en a pas dans le coin. La luminosité diminue et je me rends compte que mon phare ne marche plus. Quand j’ai donné Petit prince à réviser, le phare marchait très bien. Je descends et regarde. Visiblement, quand ils ont changé le rayon, ils n’ont pas rebranché les cables . Quel manque de professionnalisme. Mais plus grave, ils ont tordu complétement une fiche. J’essaierai ce soir de la redresser, pourvu qu’elle ne casse pas car si c’est le cas, je n’aurais plus d’éclairage (je réussirais finalement à la redresser au motel et j’ai de nouveau de l’éclairage mais j’ai eu peur). J’échoue donc dans un motel puisque je n’ai que ce choix. Par contre le prix est abordable, tant mieux.

Je lance un appel au Québecois car j’ai besoin de votre aide. Stéphane a réussi à faire refaire le drapeau de l’association ‘toutes à l’école » que l’on m’a volé. Il me faut une adresse postale (juste une adresse postale) pour pouvoir récupérer le drapeau qu’il m’enverra. Pouvez-vous m’aider. Le temps d’envoi fait que je serai en Gaspésie, donc sur la route à partir de Rimouski. Comment puis-je faire ?

Merci d’avance.

9 réflexions sur « Etape 76, Sainte-Anne-de-Sorel au Trois-Rivières (Le Deauville Motel), 84 km »

  1. Oui, la photo du héron est très belle, mais toi aussi tu nous a fait un reportage-photo très sympa de ta croisière, on a l’impression d’avoir embarqué avec toi. J’aime beaucoup ces maisons en bois sur pilotis, c’est très joli. La petite maison blanche me fait penser à celle que t’avait prêté le biker Gunther quand tu étais dans les Rocheuses.
    Je suis sûre que les Québécois vont trouver la solution pour que tu récupère le drapeau de Toutes à l’école, ça c’est une bonne chose.
    Continue bien Corinne, je t’embrasse

  2. Cela doit te prendre bcp de temps à trier tes photos et les inclure dans tes comptes rendus. Mais c est tellement bien pour tes fans qui peuvent bien visualiser tout ce que tu nous racontes. J espère que tu vas pouvoir récupérer un drapeau. Décidément, ton petit Prince attire bien des convoitises! Patrick et moi te faisons de gros bisous depuis les Dolomites où nous venons d’ arriver pour que les cyclistes fassent les cols locaux qui sont plutôt costauds ?

  3. Oh Corinne ! Je t’ai espéré à la maison ce soir, mais la noirceur est arrivée trop vite : il faisait nuit à 20h00. Je te surveille sur la balise demain, je suis impatiente de te voir. Je te cherche un drapeau, mais ça n’est pas encore gagné, et je te cherche aussi une adresse dans l’est de la province pour le courrier que tu attends. J’ouvrirai une autre bouteille de vin pour toi demain !

  4. Sister,
    Je ne savais pas que tu poursuivais ton voyage en pédalo!
    Après les ours, les loups, les trucks, les bolets, te voici face aux crocodiles!
    Tes admirateurs, dont moi, savons que tu sortiras victorieuse de cette nouvelle épreuve.
    Je t’embrasse,
    JC, frère de l’aventurière

  5. Bonjour Corinne,
    Nous pensons à toi et partageons les plaisirs que tu éprouves tout au long de ton expédition.
    Nous te souhaitons une excellente fin de semaine de travail dans la région de la capitale provinciale (Québec).
    De notre côté, nous allons faire une randonnée à vélo au Vermont pour la longue fin de semaine.
    Bonne route.
    Liliana et Louis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *