Étape 75 de Sainte Placide (Camping Le Marquis) à Sainte-Anne-de-Sorel (Camping du Chenal-du-Moine), 49 km

Mardi 30 août et , temps nuageux

L’étape ressemble beaucoup à celle d’hier. La route avec un bande d’urgence (appelé piste verte pour les canadiens) longe le fleuve Saint-Laurent. La vue est sympa. Le traffic des cargos est impressionnant car on est sur un fleuve. On se rend compte que ce fleuve est un poumon économique du Canada… et des USA puisqu’il dessert aussi la région des Grands Lacs.

Le ballet des cargos est incessant


J’ai décidé de suivre les conseils d’Annie et d’aller visiter les  îles Sorel. Par contre, j’ignorais que cela se faisait avec un bateau de 12 personnes et qu’il fallait retenir. Comme c’est la fin de saison, j’espère que je n’aurais pas de problème pour la réservation. Ne trouvant pas de restaurant à Wifi, je m’arrête chez une fleuriste (car elle avait de très beau bouquet de fleurs!…). Mais à vélo, ce n’est pas jouable, je ne peux pas acheter de bouquet… Je lui explique que je voudrais faire une réservation sur internet, donc que j’ai besoin du Wifi. Malheureusement, impossible de connecter l’IPhone. Et très gentiment la fleuriste sort sa tablette et fait les recherches pour moi. La serviabilité des Canadiens m’impressionne. Ils cherchent toujours à vous aider et à vous rendre service. Quelle belle mentalité.

Une fois l’adresse Web trouvée, il est impossible de faire une réservation. Il faut téléphoner. Là encore, la fleuriste compose le numéro et me tend le téléphone. La personne qui me répond, me dit que demain matin le bateau ne part pas mais seulement l’après-midi. je lui fais gentiment remarquer que leur site dit 2 départs par jour (la durée est de 3h) en juillet et août et que l’on est encore en août. Elle me dit que le capitaine revient à 5h et qu’elle ne pourra me répondre qu’à ce moment.

Je sens que si je ne me déplace pas, je n’ai aucune chance d’avoir cette ballade demain matin, alors je décide de me rendre sur place (peut-être pour rien) mais au moins j’aurais essayé. Cela m’écarte de la route puisque cela me fait prendre une perpendiculaire. Mais qui ne tente rien, n’a rien, aussi j’y vais. A Berthierville, le tourne à droite en direction de Saint-Ignace-de-Loyola pour prendre le traversier. Cela me fait franchir 2 ponts qui relient des îles (dans le coin, on compte une centaine d’îles). Puis Petit Prince et moi nous embarquons sur le traversier en direction de Sorel-Tracy qui se situe donc sur l’autre rive du Saint-Laurent. Ici Petit prince n’a pas besoin d’être attaché car il n’y a pas de vague (je sais qu’il a horreur d’être attaché car il me l’a dit …).

Petit Prince va finir par prendre la grosse tête car regardez comme il est admiré. J’ai du rabattre la hampe car le vent est tel que j’ai toujours peur qu’elle casse. Mais le fait qu’il soit beau et voyant me vaut une belle surprise. 2 hommes s’approchent de nous et se mettent à me poser des questions sur mon voyage. Et les Québecois me demandent systématiquement pour qui je pédale alors que ce n’était pas le cas des canadiens anglophones. J’explique donc le but de l’association et je vois un des 2 hommes sortir son portefeuille et me tendre 50 euros. Quelle joie. Merci M. Christian Arel pour ce don qui nous a fait très plaisir (Petit Prince dit que c’est grâce  à lui et je ne vais pas le contredire si cela lui fait plaisir).


En arrivant, on voit une zone industrielle sur la droite: des silos comme très souvent dans les ports et une usine qui crache de la fumée que l’on voit de loin.

La ville est un important centre industriel traditionnellement connu pour son activité sidérurgique. Rio Tinto, groupe minier multinational anglo-australien, est le principal employeur avec son complexe métallurgique RTFT (Rio Tinto Fer et Titane) anciennement Q.I.T. Fer et Titane, avec plus de 1 000 employés. Durant les années 1960 à 1990, la ville de Sorel-Tracy fut surnommée « la ville de l’Acier » comptant en ses rangs Les Forges de Sorel, Acier Inoxydable Atlas, Crucible Steel, Beloit Steel, Sorel Steel and Founderies, Tioxide Canada ainsi que ses chantiers navals (Marine Industries, qui a fermé ses portes vers la fin de 1986). De plus, la ville de Sorel-Tracy est en plein cœur de la Vallée Sidérurgique et Métallurgique de Sorel.
La ville de Sorel-Tracy renferme aussi un important terminal pétrolier qui se classe au deuxième rang en Amérique du Nord en termes de forte capacité de stockage. Le terminal est opéré et géré par la compagnie Kildair Service ULC, affiliée depuis 2007 à l’Américaine Sprague International Properties LLC.. La capacité de stockage du terminal est de plus de 3,2 millions de barils (environ 509 millions de litres) de produits pétroliers. La réception ou l’exportation des produits se fait principalement par navire au quai détenu par la compagnie depuis le mois de janvier 2012. (Source Wikipedia)

Cela fait un drôle d’effet quand on vient voir un site pour sa nature.


Je me rends chez Biophare pour cette mini croisière. Il est 14h30 et je vais devoir patienter jusqu’à 17h pour essayer de négocier une croisière le lendemain matin. Lorsque le capitaine arrive, je lui explique d’où je viens et mon désir de faire la croisière demain matin, mais je suis seule. Très gentiment, lui et le Dr de Biophare accepteront. Je suis contente, je ne suis pas venue pour rien. Maintenant, il me faut trouver un lieu pour dormir. Je continuerais à suivre les conseils d’Annie et j’irai coucher dans le camping du chenal-du-Moine.

6 réflexions sur « Étape 75 de Sainte Placide (Camping Le Marquis) à Sainte-Anne-de-Sorel (Camping du Chenal-du-Moine), 49 km »

  1. Bon matin à toi!

    On est de retour à Winnipeg et on continue à te suivre! Tu es dans la région de Joliette?!? Le lieux de naissance de ma mère! Super belle endroit! Bonne route et bon courage !

    Fabien

  2. Salut Corinne, encore une belle histoire émouvante que cette générosité spontanée pour participer à la scolarisation d’Achariya. C’est vraiment sympa que ton aventure déclenche ainsi l’empathie des Québécois, et des dons en direct, j’aime beaucoup, c’est très précieux pour toi je pense.
    Je comprends que la traversée de cette région industrielle contraste bien avec ce que tu as pu admirer dans les Rocheuses, et les lacs. Ce sont des paysages un peu moins bucoliques. Merci pour toutes tes explications, que je vais relire.
    J’espère que tu vas apprécier cette mini-croisière que tu as su négocier avec le talent qui te caractérise.
    Je t’embrasse fort

  3. Hi Corinne. We continue to follow you and pray for your safety on Canada’s busy highways. You and Little Prince are meeting many kind people and seeing interesting scenery. Keep being brave and we wish you good weather ahead.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *