Etape 73, de Brownsburg-Chatham à Montréal, 85 km

Samedi 27 et Dimanche 28 aout 2016, temps ensoleillé et nuageux, température de 22°C à 36.

Je me suis couchée très contente après ce don des Canadiens et j’ai bien dormi. Le lendemain matin, pendant que je charge mon vélo, un Québécois séjournant dans le camping, me demande des explications sur mon voyage et l’Association pour laquelle je pédale. Comme d’habitude, je réponds très gentiment à toutes les questions et j’en suis grandement récompensée puisqu’il me tend un billet de 20 dollars. Donc en tout, 50 dollars récoltés dans ce camping. Si tous les canadiens avaient donné comme cela à chaque camping, Achariya aurait déjà pu faire à rentrée scolaire. Pour le moment, ses petites mains sont accrochées à la grille et elle regarde avec envie les enfants qui jouent dans la cour mais elle ne peut pas encore rentrer à l’école. Je lui ai promis qu’on arriverait à lui donner la possibilité d’étudier et on y arrivera.

Je reprends la route 344 qui est si agréable et qui longe la rivière Outaouais


Elle est très large et souvent bordé de très belles maisons


Et régulièrement, on voit des petits ports.


Puis, je tombe sur la route verte 1 qui serpente dans la forêt où la fraîcheur est bien agréable.


Je me dirige vers Montréal, destination que j’ai maintenu, même si l’objet de cet arrêt à disparu (dîner  avec la fille d’une amie venant faire une année d’étude à Montréal) car j’avais trouvé un Warmshower. Je vais profiter de cet arrêt pour faire réviser Petit Prince et faire des courses. Demain sera dimanche mais comme ici beaucoup de magasins sont ouverts, cela ne devrait pas trop m’handicaper.

Les panneaux routiers continuent à m’amuser


Je vois celui-ci au moment où une horde (au moins 20 bikers Harley Davidson) me doublent. Là encore, je trouve que l’intention est bonne mais que la réalité est complétement différente.

Je continue sur la route 344 et cela redevient l’enfer. J’ai peut-être raté un embranchement avec une route verte. La route que je suivais, rétrécie, plus de bande roulante pour les vélos et plein de trous. J’ai beau essayé de les éviter, il y en a tellement que je tombe régulièrement dedans, j’ai peur de chuter. Il faut vraiment que je me procure le circuit des pistes cyclables au Québec.

Comme je n’arrive pas à m’en sortir, je finis par m’arrêter dans une bibliothèque que j’ai repéré en passant devant car elles ont toujours un Wifi public. Là, je sors l’IPhone et je me mets sur Google map. Une fois l’adresse du Warmshower rentrée et après avoir indiqué que j’étais à vélo, le ciel s’éclaircit. Cette application est vraiment génial pour les chemins à vélo et comme le guidage est aussi audio, au niveau sécurité, c’est très bien. Je mets 1h30 à arriver par des routes où je n’aurais jamais peur de rouler. J’aurais dû sortir l’IPhone avant.

Et à nouveau, l’accueil est délicieux et très chaleureux. Quel peuple, ces Canadiens.

Le lendemain matin, Louis m’emmène dans un magasin MEC (chaîne de magasins de sport) qui est ouvert le dimanche. Ils ont un atelier mécanique vélo et bien que je n’ai pas de RV, ils acceptent gentiment de faire une révision de Petit Prince. Ils reverront tout le vélo, freins, changement de vitesse, remplacement de la chaîne  qui est usée (élément le plus cher car quand on remplace la chaine sur un vélo couché, c’est 3 chaines d’un vélo droit, vu sa longueur), remplacement d’un rayon cassé sur la roue avant sûrement dû aux trous sur la route. Par contre, ils n’auront pas l’excellent pneu que j’avais avant et qu’il faut commander.

Pendant la révision, je vais « magasiner » (je me mets au Québecois). J’achéte un nouveau tee shirt en mérinos, un des miens, l’orange, en étant au 5e trous, je ne veux pas finir trop mal habillée.

Puis je remplace mon sac à viande en soie car il a tellement de trous que cela devient difficile de rentrer dedans ! (à la caisse, Louis le prendra pour me l’offrir, merci Louis). Je trouve une lampe frontale pour remplacer la mienne qui ne marche pas. Puis, je commence à rechercher un vêtement (le haut) pour la pluie et là, je me rends compte rapidement que ce n’est pas gagné. Pourtant, il faut absolument que je trouve un vêtement pour la pluie car les 2 alertes que j’ai eu mais par temps chaud m’ont montré que mon vêtement convenait seulement pour les petites pluies mais par pour les longues grosses pluies.

Louis me propose d’aller dans un autre magasin « La Cordée », ce que nous faisons. El là j’ai trouvé quelque chose mais seul l’usage sous la pluie me dira si c’est un achat intelligent ou non. C’est un vêtement nautique sans fermeture devant, qui a un col qui ferme de façon hermetique et qui est théoriquement étanche et respirant. Il est vendu pour les sportifs en Kayak et en paddle. Bon j’ai quelque chose et j’attends la première pluie pour savoir si j’ai résolu mon problème ou non.

Ensuite, avec sa femme, nous faison un petit tour de Montréal. Le nombre de chantiers est phénoménal, il y en a partout. Ayant passé 10 jours, il y a 5 ans dans cette ville, les travaux la défigurent beaucoup. Comme me dit Louis, il faut revenir quand les travaux seront finis.

Merci beaucoup Louis et Liliana pour votre accueil et votre gentillesse. Le fait de m’avoir aidée pour les courses a été très important pour moi. Et les bonnes soirées à dîner sur votre terrasse étaient superbes.

Liliana, sa fille, son gendre et … Corinne, Louis est derrière l’appareil photo !

 

6 réflexions sur « Etape 73, de Brownsburg-Chatham à Montréal, 85 km »

  1. Bon suite de ton extraordinaire voyage Corinne , si tu réussi a á t’en sortir de Montréal a travers ses roue bombardés de nie de poule , tu est une Championne . Tu est un exemple de courage et persévérance . Nos dio mucho placer recivirte .
    🙂 🙂 .

    1. Merci Liliana pour l’accueil.
      Ce que je retiens de Montréal, c’est que c’est un énorme chantier, c’est incroyable. Vouloir réparer toutes les routes à la fois après des années d’immobilisme et de corruption me paraît un peu utopique.
      Merci de me suivre

  2. Haaa petite pause bien méritée! Et la révision mécanique, c’est un *must* dans un voyage comme le votre!
    J’espere que votre nouveau manteau de pluie sera à la hauteur! Habituellement,La Cordée à du bon stock; j’espère que ce sera le cas cette fois!
    Bonne route quand vous la reprendrez! Ici, du soleil prévu toute la semaine, sauf un peu de pluie demain; je vous souhaite pareil! xoxoxoxox
    Marie

  3. Allo Corinne ! Quel courage d’être allée à Montréal ! Bravo pour le Iphone qui indiquait les meilleures routes ! Et super le magasinage ! Je ne crois plus que les travaux sur l’île vont s’achever un jour, c’est une des raisons pour laquelle je n’y vais plus … Et en voiture ! Les Laurentides ont été bucoliques et gourmandes, je suis sagement de retour à la maison ?
    Je vous que tu avances bien vers Sorel : je tiens à te dire qu’il faut réserver pour la croisière, car la compagnie que je t’ai recommandé utilise un petit bateau pour 12 personnes. Revoir le lien envoyé précédemment. Il y a un départ à 09h00 et un autre 13h30. Mon conjoint et moi avons fait cette ballade 3 fois. J’ai bien hâte d’avoir tes commentaires !
    Bonne continuité ! A bientôt !

  4. Bonjour Corinne,
    Tes photos font plaisir, car on voit que tu as eu une vraie chance cette fois de rouler sur des routes agréables, et c’est certainement plus reposant que d’avoir le stress des highways. Malheureusement c’est de courte durée, mais je pense que tu t’en doutais un peu, et que tu profites d’autant plus , quand tu trouves ce genre de route.
    Le check-up de Petit Prince est une très bonne chose, ainsi que la révision de tes tenues, surtout pour la pluie. L’usure de ta chaine, c’est impressionnant, mais finalement au bout de 6000 km, pas étonnant.C’est la mécanique qui lâche un peu, mais pas toi!! Eh bien, vous allez repartir de plus belle tous les deux!
    Merci aux Québécois pour Achariya, il faut que les Français continuent aussi à donner!
    Je t’embrasse Corinne, bonne prochaine étape.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *