Etape 72, du Camping Ange Gardien à Brownsburg-Chatham Camping, 101 km

Vendredi 26 août, température 22 à 38°C. Temps ensoleillé et nuageux

Après une nuit courte due à des beuveries de bikers Harley Davidson, je reprends, oh pardon, nous reprenons la route mais je n’ai pas beaucoup de courage (Petit Prince semble en avoir pour 2, alors on va s’en tirer, c’est cela le travail d’équipe !). Bien que la route soit relativement plate, le rythme n’est pas très élevé mais, mine de rien, on avance quand même. Nous suivons la route 148 qui a une bande d’urgence alors, question sécurité, tout va bien.


De temps en temps, il y a un petit bout de piste cyclable et c’est bien agréable. Sur l’une de celle-ci, nous traversons un village. Une petite fille de 7-8 ans s’approche de nous. Elle est très étonnée de ce vélo qu’elle trouve étrange. Elle se met à coté de nous et commence à bavarder, à poser des tas de questions, aux quelles je réponds bien évidemment. Petit Prince ralentit l’allure pour qu’elle puisse nous suivre et on fera 3 km ensemble puis elle repartira, très contente, dans son village. Petit moment de partage très sympathique. Avant de partir, elle me fait une reflexion qui me fait rire « ton vélo, il est plein de sacs à dos »!…Apparemment elle ne connait pas le mot sacoche, aussi je lui explique comment on appelle cela en France.

Et nous repartons. Petit Prince trouve que le rythme est un lent et me dit qu’il a l’impression de porter « une limace gluante » (il est un insolent, non ?). J’en prends pour mon grade mais je trouve qu’il n’a pas totalement tord. La chaleur est lourde, je suis en nage. Le manque de sommeil, l’effort physique et la chaleur moite font que je ne suis pas très tonique. Mais cela ne nous arrêtera pas pour autant. On avance moins vite mais on avance.

Tout d’un coup, j’ai la possibilité de faire une BA (Bonne Action). Je vois juste au milieu de la route, une tortue. Je n’ai pas oublié le panneau indiquant qu’il fallait faire attention car des tortues traversaient la route. Immédiatement, je m’arrête pour sauver cette tortue. Juste à ce moment là une voiture passe. Heureusement la tortue passe entre les roues. Je la chasse doucement vers le bas coté pour que la voiture suivante ne l’écrase pas. Je fais ralentir 2 voitures pour qu’elle est le temps de finir de traverser (les conducteurs ont du se demander qu’elle était cette folle dingue qui les faisaient ralentir et pourquoi ?). Aucune importance, la tortue est sauvée et c’est cela l’essentiel.


Petit Prince est comme moi. Il est content que nous ayons pu sauver cette tortue car nous voyons tellement d’animaux morts au bord de la route de puis ce voyage, que pour une fois que l’on peut en sauver un, nous sommes heureux (vous pensez peut etre qu’il nous en faut peu pour etre heureux, et bien oui, c’est comme cela !…).

Et nous voilà repartis. Soudain, je vois pour la première fois le panneau dont m’avait parlé Fabien. Au Québec, lorsque vous doublez un cycliste, vous devez laisser 1,5m d’espace entre lui et votre voiture et il paraît que vous pouvez être verbalisé si vous ne respectez pas cette distance. C’est un vœux pieux…


Nous finissons par la route 344, route cyclable qui est en bordure de la rivière et là je me régale car je vois plein de belles maisons au bord de l’eau. Ce coin doit être très prisé. Certaines maisons sont vraiment splendides.

Et, pour la nuit, nous nous arrêtons au camping Brownsburg-Chatham. 2 personnes sont au bureau. Elles me posent des questions sur mon voyage, je leurs réponds et leurs précise qu’ils trouveront tous les détails sur mon web site. Puis je vais monter ma tente lorsque je vois le garçon de l’accueil qui vient vers moi. Il me tend 30 dollars, en me disant que c’est pour mon association et qu’on le mérite. Je suis complétemment émue et j’ai les larmes aux yeux. Vous ne pouvez pas vous imaginez comme cela m’a fait plaisir. Merci à Guillaume et Sergine pour leur don.

17 réflexions sur « Etape 72, du Camping Ange Gardien à Brownsburg-Chatham Camping, 101 km »

  1. Nous vous trouvons vraiment gentille et très forte, vous travaillez fort et ce pour un excellente cause. Continuez comme cela !

  2. Malgré la chaleur et la vitesse plus lente, ca a semblé être une bien belle journée avec la petite fille, une tortue sauvée ( bravo pour la bonne action!) et un don pour bien finir ca! Je suis bien contente pour vous! On continue à vous suivre! Xoxoxoxox

  3. Salut Corinne, c’est encore une bien belle étape que tu nous fais partager. Je pense que le camping que tu as quitté à un nom prédestiné: « Ange Gardien », c’est très bien pour toi , je ne sais pas qui est ton ange gardien sur ta route, peut-être bien Achariya?
    En tous cas le geste des gérants du camping est effectivement très émouvant, nous vivons cela avec toi Corinne.Eux aussi ont fait leur BA, c’est génial, petit à petit le cartable se remplit…
    Une fois de plus j’admire ton courage: tu en bave pour pédaler dans la chaleur, Petit Prince ne te ménage pas; ici nous transpirons aussi beaucoup mais sans rien faire!!
    Bravo pour le sauvetage de la tortue, j’espère qu’elle a compris ton geste, et qu’elle ne va plus s’aventurer sur ces routes, car elle ne va pas croiser beaucoup de Corinne sur son chemin.
    Continue bien Corinne, c’est sympa de lire que tu es attendue pour faire des pauses.
    Je t’embrasse.

  4. de beaux kifs par cette journée « ensommeillée » et chaude et humide… hier je n’ai fait que 40km de vélo par cette chaleur. vrai que sur la rive-nord du St-Laurent aux alentours de Québec, c’est côteux et il a fait très chaud hier!

    aujourd’hui, (samedi) ça devrait être plus confortable côté température!

  5. dimanche apres midi ,content de voir que tu as trouvé refuge a montreal. je te surveillais pour t invité chez moi pour te sauver de l orage.je suis pres de répentigny.comme je travaille demain je ne pourais pas rouler un bout de chemin avec toi.si tu as un pépin vers québec je peux peut etre t aider.sur vélorizontal mon pseudo est bigdan.bonne continuité

    1. Bonjour Daniel,
      Je suis chez un Warmshower très sympa.
      Dommage, j’aurais bien aimé rouler un bout de chemin avec vous
      Bonne journée
      Corinne

  6. Salut petite sœur,
    Je suis à NY et utilise le wifi d’Howard. J’espère que tu as moins chaud que nous. Dans cette histoire de tortue veux-tu nous suggérer que tu es le lièvre? En un quart de siècle beaucoup de mes bonnes adresses ont disparu. Ils ont organisé des vélos de location comme à Paris ici. Les touristes les utilisent dans Central Park. Je les interpelle: « Compared to my sister, you are jokes! » et je les renvoie à ton site.
    Je t’embrasse,
    Ton frère qui ne s’arrange pas….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *