Etape 68, de Kinmount à Bancroft Tent & Trailer Camp, 93 km

Lundi 22 août, température de 14 à 28°C, temps nuageux et soleil

Odomètre : 6036, la barre des 6000 km est franchie soit les 2\3 théoriquement du voyage.

Ralph est parti travailler tôt à 5h car il travaille à plus de 100 km de chez lui et Hélène est partie à 7h. je prends donc le petit déjeuner avec Miyazaki et son fiston. Celui ci m’offre des bonbons pour mon voyage, bonbons qu’il a eu hier dans une fête de famille. Je suis très honorée du présent et je le remercie. Puis il faut préparer le départ. Je vais chercher Petit Prince qui a bien dormi dans son garage et je charge les sacoches. J’ai le cafard comme à chaque fois que je quitte un endroit où j’ai été heureuse. Leur accueil a été si chaleureux pour moi. J’ai vraiment passé un excellent moment. Merci beaucoup pour votre gentillesse et générosité.

Et je pars. Juste avant de retrouver la route, je photographie cette pancarte que j’ai vu à plusieurs endroits au cours de mon voyage. Visiblement, il n’y a pas que la France touché par les déserts médicaux.


Une autre pancarte revient souvent sous différentes formes: l’interdiction de transporter du bois. Cela concerne surtout les mobiles home car dans chaque Campground, il y a la possibilité de faire du feu, aussi les gens achétent du bois. Il peut parfois en rester (rappelez vous le bois offert par Ali en partant). La grande frayeur des canadiens, c’est que ce bois soit transporté et que les insectes viennent infester une région qui n’est pas encore touchée par ce fléau.


Je continue à rouler tranquillement. J’ai fait 19 km et je vais bientôt m’arrêter pour ma pause,tous les 20 km, pour boire.

Je vois alors passer Miyazaki et Elliott en voiture qui me dépassent et qui s’arrête un peu plus loin. Je vais les rejoindre quand la honte m’envahit. Miyazaki tient à la main mes 2 gourdes que j’ai oubliées. Je ne m’en suis pas encore aperçue car je n’ai pas fait d’arrêt pour boire. Je les avais enlevées de Petit Prince pour mettre de l’eau fraîche, puis j’ai fait autre chose et je n’ai pas vérifié avant de partir. Je suis confuse d’avoir dérangé Miyazaki et son fiston pour mes étourderies.

Ce qui est curieux, c’est que juste avant de partir, je lui avais montré mon GPS Tracking et je lui avais expliqué comment savoir où j’étais à partir du site. C’est ce qu’elle a fait pour me retrouver et me rapporter mes gourdes. Merci pour cela car sans eau, j’aurais été en difficulté. Et veuillez excuser mon étourderie.

Et je reprends ma route. Elle n’est faite que de montées (dont certaines sont sévères) et de descentes. J’en bave


Voilà le style de route que je suis. Ici, on incite les automobilistes à partager la route avec les cyclistes et il y a une petite bande de route pour nous, ce qui est très sécurisant.


Voilà un autre panneau qui m’a fait rire et que je n’avais jamais vu. Je vous assure que j’ai fait très attention, je n’ai pas écrasé de tortue, mais je ne suis pas sûre que cela ralentisse les voitures.


Puis je suis arrivée à mon étape pour la nuit. Comme souvent, il faut que je m’écarte de la route que je suis pour trouver un camping. Celui-ci est à 5 km de la route 28 et il est situé près d’un petit lac. Il a un excellent Wifi, ce qui me permet de ne pas avoir de retar dans mes News


Le propriétaire du camping m’a dit que la route qui m’attendait était très difficile car il y avait énormément de montées. Elle m’a conseillé de descendre au Sud parce que c’était plus plat. Mais au sud, c’est la WHW7 qui m’attendrait avec énormement de traffic donc c’est NON. Je préfère me fatiguer physiquement et être plus en sécurité donc le choix est clair.

J’ai vu que j’avais un commentaire très sympa concernant l’étape 40. Regardez

6 réflexions sur « Etape 68, de Kinmount à Bancroft Tent & Trailer Camp, 93 km »

  1. Franchement Corinne, tu nous épates! 6000 km! Bravo à toi. En plus, quoiqu’il arrive, tu sais rebondir et garder le sens de l’ humour. Ta façon de  » narrer  » tes aventures canadiennes est top. C’est un vrai plaisir de se jeter à chaque fois sur tes différents posts et de découvrir les différentes contrées que tu traverses et les belles personnes que tu rencontres. Tu es une championne ! Bravo et plein de bisous lorrains.

  2. Ouiiiiii! C’est plaisant de savoir que tu as franchis les 6000km! Félicitations!! Nous on est à Ottawa! Merci de partager tes nouvelles!
    Fabien et Jeanette!

  3. Coup de Blues

    Bonjour Corinne,
    Le vol d’objet n’est jamais agréable et pourtant le Canada est un pays hyper sécurit ou voler même un simple drapeau est très mal vu. J’ai retrouvé cette notion au Japon et en Coré ou pour réserver une place au restaurant il suffit de déposer votre smartphone ou sac à main sur la table et de vaquer à vos occupations avant le repas, les motos dans la rue n’ont pas de verrouillage. Il y a des brebis galeuses, dommage pour leurs karmas!
    Le « poisson volant» a été généreusement remplacé (votre sécurité sur la route avant tout). Pour le drapeau de «Toutes à l’école», ce n’est pas si grave, nous l’avons tous dans le cœur (je regretterai simplement de ne pas avoir une photo de vous avec Petit Prince arborant fièrement les couleurs de « Toutes à l’école »).
    Lecteur, je reste ébahi de votre choix de vie et vous envie de quelque chose que vous concrétisez au quotidien.
    Au plaisir de vous lire et de l’énergie dans le mollet !
    Stéphane Luiggi
    PS : Si vous le souhaitez je peux voir pour vous faire envoyer en poste restante ou autre adresse un drapeau de « Toutes à l’école » (mon voisin et ami travaille chez DHL 🙂 So easy !

  4. Bonjour, Corrine!

    C’était un grand plaisir de vous rencontrer le week-end passé! Merci de partager vos expériences pendant le voyage.

    Je vais vous envoyer bientôt les photos que j’ai prises.

    J’espère que vous passez un voyage très agréable en traversant l’est du Canada!

    Miya

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *