Etape 56, de Terrace Bay à Marathon (Penn Lake Park Campground) 86km

Après une bonne nuit passée dans un motel (c’est vraiment la version luxe du voyage à vélo) dans une ville qui n’a pas de camping à proximité (ni d’horticulteurs adorables comme rencontrés précédemment !), je me réveille en forme pour une nouvelle étape. Mais en regardant par la fenêtre, je me dis que je ne suis pas prête de partir car il fait un brouillard terrible. On ne voit pas à 10m alors partir dans ces conditions à vélo est bien trop dangereux.

Je devrais attendre 10h30 pour que le brouillard se lève et que je puisse partir. Heureusement, l’étape prévue n’est pas trop longue car après c’est la zone de l’inconnu, celle où nous n’avons pas d’information sur les 200 km qui suivent.

Une fois le brouillard levé, il fait très beau et le paysage est magnifique car on voit souvent le lac supérieur. La route a été refaite, elle est belle donc tout va bien. Les seules difficultés sont encore des côtes  terribles, difficiles à monter.


Le soir j’arrive dans un camping très propre et bien organisé. Je plante ma tente près d’un petit chemin menant à un lac


Vous voyez ma tente au fond du chemin, elle est très discrète. Et la vue au bout du chemin


Dans le camping, j’ai vu un nouveau monstre de mobile home: le camion  voiture mobile home

Le coût du total : 100 000 dollars canadiens expliqué très le propriétaire. La cabine mobile home a 3 tiroirs qui se tirent

Pour finir la journée, j’ai dîné avec Gareq et Marie Lou, de très bons hamburgers avec un vin blanc fruité excellent. Que c’est agréable de ne pas finir une soirée en solitaire après une journée seule sur un vélo. Merci à eux de m’avoir permis de passer une bonne soirée (désolée la photo ne veut pas se charger).

6 réflexions sur « Etape 56, de Terrace Bay à Marathon (Penn Lake Park Campground) 86km »

  1. Bjr Corinne,
    Merci encore pour ces magnifiques photos et aussi, de nous faire partager, par un récit qui nous retient toujours notre attention, le vécu de chacune de tes étapes.
    Bravo pour ta performance, tu nous épates et nous fais voyager, quel luxe pour nous.
    Tu peux désormais un peu pédaler pour moi, j ai maintenant à regagner l usage de mon genou. Si j ai besoin de savoir comment m’y prendre pour être tenace et courageux, il me suffira de te relire un peu, et j aurai là quelques leçons.
    Pour répondre à ta question, c est le D. Guillaume Mirouse qui m a opéré.
    Bonne chance pour ta traversée du désert vert et surtout, ne lâche rien.

    1. Merci Philippe pour votre fidélité à toi et à Odile. Sachez que si j’écris tous les jours c’est en grande partie parce que j’ai vu que étiez fidèle

  2. Bonsoir Corinne ! Je suis en visite chez un oncle pour quelques jours dans la région de Gatineau. C’est à la frontière de l Ontario, tout près de Ottawa. J’ai parlé de toi à une amie qui serait prête à t’accueillir si tu viens dans la région. C’est une grande province l Ontario mais ce serait triste de ne pas passer dans la capitale du pays. C’est également une superbe région pour faire du vélo, tu as certainement reçu mon courriel avec une carte.
    Sois prudente, à bientôt !

    1. Oui j’ai prévu de passer près d’Ottawa. Je m’y arrêterais si je suis accueillie. Est ce que ton amie peut m’aider à visiter la ville ?

        1. Bonjour, comme Annie a écrit ,je recommence à travailler très bientôt. Je ne serai peut- être pas disponible le jour et certains samedis et dimanches. Dites-moi vers quelle date vous serez à Ottawa. Je pourrai vous en dire plus.

          Bonne route

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *