Etape 50, de Anicinabe Campground (Kanora) à Vermilion, 96  km

Mardi 2 août, température de 22 à 42°C, grand soleil

Donc hier, journée de repos. Toute la journée, il a fait gris et une chaleur humide. A 17h et pendant 2h, on a eu le droit à un déluge, une pluie encore de style tropicale avec des grosses gouttes chaudes. Cela n’a pas eu l’air de gêner le troupeau d’oies bernaches qui avaient envahies la pelouse. Nous nous étions à l’abris sous un grand auvent et nos vélos avaient trouvé refuge dans un grand tipi décoratif.


A la fin de l’orage, on a eu droit à un magnifique arc en ciel


Durant la nuit et jusqu’à 3h du matin, il a continué à pleuvoir. Inutile de dire que le matin, la terre était trempée mais mes affaires, dans la tente, avaient été parfaitement protégées.

Nous avons démarré vers 9h, le temps de faire sécher les tentes qui en avaient bien besoin.

Philippe et Odile, on suit la WHW17 jusqu’à Espanola (environ 1000 km). C’est la route du Nord qui longe les lacs.

La route est belle et la bande d’urgence est large, aussi nous sommes loin des camions et des voitures. François est parti devant car il roule beaucoup plus vite que moi. On s’est donné RV dans un camping à Vermilion le soir


La route est faite de montées et de descentes mais de pentes raisonnables. Et très souvent en bas d’une descente on trouve un lac, soit d’un seul côté, soit des 2 côtés de la route.

 


La journée se passe tranquille. La chaleur est forte, jusqu’à 42°C vers 2h. Je vide mes 3 gourdes. Comme j’ai encore soif, je m’arrête sur une aire de repos et je demande une bouteille d’eau à 2 mobiles home qui à chaque fois me la donne, donc j’aurais assez d’eau pour la journée.

J’ai eu beaucoup de plaisir à cette étape car les lacs sont beaux et comme il y en a beaucoup, c’est très agréable. Vers 16h je retrouverais François qui a eu le temps de se baigner dans un lac et de réparer son pneu arrière qui a crevé.

Conclusion : une bonne journée mais les 20 degrés d’écart de température entre le matin et 14h font travailler la résistance physique.

2 réflexions sur « Etape 50, de Anicinabe Campground (Kanora) à Vermilion, 96  km »

  1. Corinne bonjour, je te lis quotidiennement et je suis ébahie de te voir si courageuse et je te remercie de nous faire vivre à travers tes résumés de chaque jour ton aventure et tes aventures !!!Ce qui est rassurant c’est que tes rencontres soient toujours bienveillantes !! Nous continuerons à te suivre au milieu de nos vacances familiales et estivales en espérant qu’un jour ton « Petit Prince » pourra te conduire jusqu’à nous !!!

    Je t’embrasse Isabelle

  2. De beaux espaces cela donne envie !
    Bon courage pour ces coups de pédale et merci de nous faire découvrir ces magnifiques paysages.
    Stéphane Luiggi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *