Etape 46, de Portage La Prairie (campground) au Pigeon Lake, 75 km

Jeudi 28 juillet 2016, température de 21°C à 33. Temps ensoleillé 

Le matin, la tente est complétemment trempée alors que les matins précédents ce n’était pas le cas. Du coup j’attends un peu avant de partir que la tente sèche, mais je ne referais pas car cela fait perdre trop de temps.

 Si le temps le permet, je ferais sécher la tente à mi-journée. C’est pour cela que Marcel, dans son book sur le Canada raconte que quand il pleuvait trop, il était obligé de prendre un motel rien que pour faire sécher sa tente car tout était mouillée à l’intérieur faute de possibilité de séchage.

Et puis je m’arrête pour prendre un petit-déjeuner. Je sens que cette journée ne va pas être des plus efficaces.

Je commence à prendre une route très sympa où il n’y a personne et où les fermes sont belles.


Je recommence à voir de l’eau


Un âne qui se roule avec délice et un lama


Et l’autre côté triste avec ces arbres morts


Et soudain, sans que je comprenne pourquoi, je me retrouve sur la HWH1, l’horreur absolue car elle est en travaux, réduite de 4 voies à 2 voies, avec beaucoup de circulation. Moi qui fait tout pour l’éviter, je me retrouve dessus et pour 20 km. 

Toute la journée, je vais galèrer à chercher ma route pour éviter Winnipeg. Le problème vient du fait que j’ai une carte à trop grande échelle, que plein de routes ne sont pas marquées et en particulier leur numéro, car ce sont les numéros des routes qui sont indiqués sur les panneaux avec la direction sud, est,ouest, ou nord. C’est la première fois que je suis confrontée à ce problème. Dans certaines zones, mes cartes sont trop grossières.

Je ne sais pas ce qu’indique la balise de GPS Tracking mais soyez assuré que je ne piccole pas à vélo, je tourne en rond car je suis réellement perdue. Et comme je n’ai aucun sens de l’orientation, le résultat n’est pas fameux. J’ai essayé le GPS de l’iPhone avec l’application Navigon et il m’a encore plus larguée,  ce que je n’arrive pas à comprendre.

Au passage une rivèrent sympa: Assiboine River

Au final, j’ai fini par prendre une route que je pensais être bonne et j’ai atterri à Pigeon Lake, cela ne s’invente pas (mon nom de femme marié est PIGEON !…). Comme j’étais énervée par le fait que je me perdais tout le temps, j’ai décidé de m’arrêter là. J’ai demandé l’hospitalité dans un jardin qui m’a été accordée et j’ai pu prendre une douche, puis diner. Et là, on a discuté trajet et je m’étais encore perdue (c’est sûr que je vais m’organiser pour que cela ne se reproduise plus) . Très gentiment, on m’a conduite jusqu’à une route pour sauver la situation, que je ne me perde plus et c’est demain matin,25 km de route gravillonnée qui m’attendent. Pourvu que je ne crève pas !
Merci à Chris, Anne-Marie et Scott

9 réflexions sur « Etape 46, de Portage La Prairie (campground) au Pigeon Lake, 75 km »

  1. Hello Corinne,
    Toi qui faisait comme Maximy depuis le début (« j’irai dormir chez vous » sur la chaîne Tv Voyages) tu as fini par dormir « chez toi » (Pigeon Lake)…
    Tes photos sont superbes. Je regarde tes exploits comme un documentaire et en plus je compatis à tous tes ennuis. Tous les jours j’attends la dernière surprise.
    Garde le moral et le nez pas trop dans le guidon.
    Grosses bises.
    Denise

    1. Bonjour Denise
      Cela me fait très plaisir que tu me suives. je suis ravie des belles rencontres que je fais.
      J’attaque aujourd’hui l’Ontario, 5ème province et quand je regarde la carte, j’ai l’impression que je vais en baver car peu de villes sur le trajet aussi quid de l’eau, de l’alimentation, je vais découvrir et j’éspère que cela ne sera pas trop à mes dépends. Bisous

  2. Allo Corinne, ce soir je te cherche des cartes. Voici quelques liens :

    Manitoba :
    celui-ci renseigne les gens sur les réparations des routes, etc. On peut entrer le nom d’une localité dans le « search » et on a les routes tout autour http://www.manitoba511.ca/en/map.html#l=5&x=-10770845&y=6608545&z=0&lb=1&rb=1

    celui ci donne 5 routes qui mises bout à bout traversent le Manitoba. POUR LES CYCLISTES ! il faut aller dans la section Find a Trail
    http://www.trailsmanitoba.ca/

    Je vais chercher ce week end des cartes similaires pour l’Ontario.

    Espérant que ceci te sera utile 🙂 Bye !

    1. Annie, tu n’oublies pas de relever, avec les Québécois, le challenge du changement de drapeau. Toi qui souhaite que je porte le drapeau québécois, quelqu’un va t-il m’en offrir un ? Je te dirais le trajet que je vais suivre, cela rendra possible le challenge !…

  3. Bravo Corinne pour ton entrée en Ontario, la cinquième province, ça commence à devenir sérieux! j’avais vu qu’effectivement tu t’en approchais. Ma carte a repris sa place sur la table de salle à manger à notre retour d ‘ile de Ré.J’ai l’impression aussi que l’Ontario est très étendu et un peu désert, mais je suis sûre que dans ce no man’s land, tu vas encore trouver le moyen de faire des rencontres, et de te débrouiller pour tout, je ne m’inquiète pas trop. On est toujours de tout coeur avec toi, je t’embrasse très fort

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *