Étape 27-1, Lake Louise

Lundi 4 juillet, Température 18°C, 1730m d’altitude

Aujourd’hui, c’est randonnée à pied. Pour ne pas laisser Petit Prince seul dans un parking pendant des heures, j’ai décidé de prendre le Shuttle qui « ramasse » les touristes au camping pour les emmener au parking du Château Lake Louise.

L’ambiance de ces grands campings n’est pas très agréable et ici, je ne risque pas de trouver un sac à dos aussi je vais m’organiser par moi même. La seule sacoche que je peux emmener c’est la sacoche du dos du siége. Je l’ai attachée avec la grosse sangle de portage du sac de camping. J’ai mis dedans de quoi me protéger du froid et de la pluie, un bonnet, des abricots secs et une gourde; la bombe anti-ours et le grelot anti-ours et me voilà prête à partir. Question chaussures, je n’ai que mes chaussures de cyclistes (les autres ont été renvoyées pour exces de poids), donc je n’ai pas de choix.

Voilà le trajet que nous allons faire. Nous partons du parking et nous allons suivre le chemin 24 qui va au Lac Agnès. Puis nous irons au Mont Big Beehive et de là, nous enchaînerons , si c’est possible, avec la plaine des 6 glaciers.

C’est parti


Le Lake Louise


Nous quittons sur la droite le lac pour monter en direction du Lac Agnès


Nous passons par le petit lac Mirror. Il porte bien son nom.


Et nous continuons de monter. Cette montagne est curieuse, on dirait qu’elle a été coupé et les arbres poussent sur la tranche


Une cascade juste avant le Lac Agnès


Nous sommes arrivés au Lac Agnès. Pas trop fatigué ? Voilà la vue, dos au lac


Le Lac Agnès


Le chalet qui fait salon de thé.

Nous allons suivre un chemin qui borde le Lac Agnès sur sa droite

La montagne au fond du lac Agnès


Le lac Agnès avec la vue de l’autre côté quand nous avons fini de le longer


Nous traversons un éboulis. Ne voyez  vous pas une boule de poils ?


Mais si et pour le moment je ne sais pas le nom de cet animal

Puis nous montons en direction du Mont Big Beehive. Il n’y a personne sur le sentier et c’est un vrai sentier de montagne. Au niveau sécurité, je ne suis pas contente d’être seule. Heureusement, j’ai ma balise tracking. Le chemin par moment est très étroit avec sur la gauche une pente presque verticale de plus de 100m de haut qui attérit dans le lac dont la température est de 4°C. Inutile de vous dire que je marche doucement en regardant bien où je mets les pieds.


Arrivée au sommet du Mont Big Beehive, la vue est superbe

Puis je redescend en direction du Sentier de la Plaine des Six Glaciers.  Et là je lève la tête et je vois que le temps change et je sens que cela va se passer comme hier.  Il est hors de question de m’aventurer seule avec un temps menaçant. Je décide alors de rejoindre le Lac Mirror par le chemin de 0,9km puis de redescendre au Lake Louis.
Voici les vues en redescendant les pancartes en chemin. Je suis seule sur ce chemin et j’apprécie beaucoup le son de mon grelot anti-ours qui me fait ressembler à une chêvre



Quelle drôle d’idée,  cet immense hôtel


Paroi verticale le long du chemin


Pancarte amusante le long du chemin

A l’arrivée le mauvais temps s’est déchaîné.


La ballade a duré 4h30 mais vraiment les chaussures de vélo ne sont pas des chaussures de marche surtout dans les descentes.

Le Shuttle est arrivé peu de temps après et je me suis engouffrée dedans. J’ai juste oublié de demander où il allait. Au terminus, je me suis trouvée toute bête car je n’étais pas du tout au camping. Je me fait expliquer par le chauffeur (femme) comment réparer mon erreur quand soudain elle m’a regardée puis m’a dit « montez » et elle m’a ramenée au camping !…Que de gentillesse.

5 réflexions sur « Étape 27-1, Lake Louise »

  1. Bonjour Corinne, merci pour cette très jolie promenade que j’ai faite ce matin au petit-déjeuner! Non, je te confirme les chemins que tu as pris ne nous font pas trop mal au dos, tout va bien, pas de problème de chaussures non plus. Grâce à toi, ma journée commence bien, j’ai même vu un petit tamia je pense (enfin c’est Wikipedia qui me dit que c’est un petit mammifère d’Amérique du Nord), je le trouve très joli. La chaussure que tu as prise en photo sur la pancarte me fait penser que nous ne voyons pas tellement de fleurs, est-ce que tu en as vu un peu , genre edelweiss ou autre chose…? Merci pour les photos depuis le mont Beehive, on finit pas s’habituer à ces paysages magnifiques que tu nous offres à chaque étape. D’accord avec toi pour cet horrible hotel, j’espère qu’ils ne vont pas trop détruire ainsi des sites aussi beaux, ce serait vraiment triste.
    Tu as quand même bien fait de rebrousser chemin si le temps devenait menaçant, c’était une très belle randonnée encore. Merci à toi. Dommage pour tes chaussures de marche, mais c’est vrai que tu n’aurais pas pu faire tes étapes avec un tel chargement.
    Je t’embrasse très fort Corinne, dors bien, et récupère bien pour repartir de plus belle demain.

  2. coucou Corinne je suis avec votre mère, nous avons suivi les dernières étapes de votre voyage
    quel beau paysage si pure avec ses animaux
    ça donne envie d y aller et de vivre l aventure avec vous
    votre mère est si admirative sur votre adaptation sur les différents obstacles que vous traverser et de l hospitalité des canadiens qui viennent souvent vous soutenir
    votre mère vous embrasse et vous dites a bientot
    cordialement Khadija

  3. Corinne, tu nous emmènes de surprise en surprise, ton énergie me (nous) impressionne réellement.
    Merci pour toutes ces images magnifiques (hormis l’hôtel monstrueux au bord du lac!), tu vas pouvoir faire une expo photo à ton retour, je crois bien.
    Je vois ce soir que ta balise approche Dead Man’s Flats, tout un programme …, et que donc tu es maintenant sur les contreforts Est des rocheuses. Tu es donc en train de boucler le premier chapitre de ton voyage, la traversée des rocheuses à vélo.
    Tu l’as fait, brillamment à tous points de vue, tu peux en être très fière, je te le garantis. En tous les cas, ici, nous sommes très fiers de toi.
    Bonne descente dans la plaine et surtout fais attention à toi.

  4. Bonjour Corinne,
    Il faut être prudente car seule en montagne.
    Vous avez vraiment une âme d’exploratrice!
    les paysages sont toujours aussi beaux et somptueux.
    Amicalement et bon courage!
    Bernadette

  5. Bonjour Corinne, je vois aujourd’hui que tu es arrivée à Calgary. Tu vas te sentir dépaysée dans une grande ville, car je pense que ça fait un moment que tu n’as pas fréquenté ce genre d’environnement. A part les Jeux Olympiques, je ne connais rien de cette ville, alors j’attends patiemment que tu nous donnes quelques infos. J’espère que tu pourras voir des sites intéressants, et que ce sera peut-être l’occasion d’une pause pour toi et Petit Prince. A très bientôt, je t’embrasse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *