Étape 27, de Waterfowl Lake campground à Lake Louise campground, 65 km

Dimanche 3 juillet; température 18°C à 24, temps nuageux; soleil et averse, dénivelé +

J’ai pu démarrer à 8H30, donc j’éspere arriver tôt au camping pour avoir une place. La route ne fait que monter car je me dirige vers le col le plus haut  de cette route, le col Bow à 2067m d’altitude et qui est enneigé 9 mois sur 12. Et cela monte sec, c’est dur.


Voilà la route suivie et les paysages toujours aussi beaux


Arrivée en haut, une route à droite mène au lac Peyto et il paraît que c’est superbe, je la prends donc jusqu’à un parking. Et là il faut marcher pour atteindre la vue sur le lac, alors on marche


Le chemin est bordé d’arbres, on n’aperçoit que les sommets


Et soudain, le Lac Peyto. Magnifique


Pas de regret pour cet arrêt superbe. Et la route continue


J’arrive au camping Lake Louise vers 14h aussi, par chance, j’ai une place sachant que tous les jours, ces campings sont systématiquement plein vers 15 à 16h, vu leur emplacement unique par rapport à un lieu côté comme ici le Lake Louise. Par contre la ségrégation Mobile home et tentés prend ici une autre dimension. Comme des ours et grizzli étaient trop présents, la zone tentes est totalement protégée par une barrière éléctrifiée. Vous êtes prévenues dès l’entrée et moi avec Petit Prince, on doit passer par la barrière piétons


En effet, le passage des voitures se fait sur une série de rouleaux qui sont électrifiées. On vous donne un papier à l’entrée pour vous expliquer. Les cyclistes ne doivent pas passer sur les rouleaux sinon ils reçoivent une décharge. Nous passons par la barrière piétons, très peu pratique pour les vélos et rentrons dans un camp avec des fils électrifiés tout le tour. De temps en temps, on trouve des barrières pour piétons afin de pouvoir sortir, mais cela me donne un peu un sentiment de malaise.


Pour demain, si le temps le permets et si je peux conserver ma place au camping (ils ont refusé, à l’arrivée, de m’accorder la place pour 2 jours), je vais faire une marche de 15 à 20 km autour du Lake Louise, mais le renvoi de mon sac à dos pour cause d’excès de poids va me manquer car je n’ai rien pour mettre l’eau, les vêtements, je n’ai que des sacoches de vélo.

Circuit prévu: Lac Agnès, Mont Big Beehive et si possible Plaine des six glaciers, mais cela fait 20 km et 7h30 de marche, je verrais suivant la forme, mais c’est l’absence de sac à dos qui va être, je suis sûre, le facteur limitant.

Merci à vous tous pour vos commentaires. Surtout continuez et n’hésitez pas car c’est ce qui me motive à vous écrire tous les jours !

15 réflexions sur « Étape 27, de Waterfowl Lake campground à Lake Louise campground, 65 km »

  1. Magnifique. Il n y a qu’aux states ou au Canada où l on peut rencontrer des paysages epoustouflants comme ceux que tu nous fait partager. Ça réconcilie avec la vie parfois si laide.
    En ce moment c’est Clémentine qui me porte et je passe des heures délicieuses avec ma fille et petite fille. C’est précieux aussi.
    Bonne route Corinne. On voyage avec toi.

  2. Coucou Corinne je suis ton parcours avec un réel plaisir je suis toujours pleine d’admiration. Quel courage ! Tu as une sacrée force vraiment bravo. Merci pour toutes ces magnifiques photos et tes commentaires dignes d’un vrai reporter.
    Bon courage pour la suite
    Gros bisous
    Anne-christine

  3. Magnifique les paysages maman! Tu as trop de chance. Tu ne peux pas réserver les campings à l’avance sur internet? Pour éviter de te retrouver sans place quand tu arrives?

    ?❤️?

  4. Bravo ma Corinne , tu es extraordinaire. On te sent heureuse de pouvoir accomplir ce dont tu rêvais. La première chose que je fais le matin ( avant le petit déjeuner ) est de prendre ma tablette pour suivre tes aventures et ….je ne suis pas déçue !! Combien de kilomètres accomplis ? Courage, je t’embrasse très fort

  5. Je confirme les commentaires des autres lecteurs : tu es vraiment courageuse, à peine ton vélo posé, tu prévois une petite rando de 20km!!!!J’espère que tu vas te trouver des compagnons de marche, et que tu pars en sécurité, car vu les barricades autour du camping, il doit y avoir une sacrée faune qui se balade. N’oublie pas ton appareil photo pour nous préparer de belles vues. Le bleu turquoise du Lac Peyto, c’est vraiment superbe, tu as bien fait de faire ce petit détour. Je te souhaite une bonne promenade Corinne, à bientôt pour lire ta prochaine étape. Bises

  6. Bonjour Corinne … heureuse de ravoir de vos nouvelles et merci pour le lien de la balise ! Je suis très impressionnée de votre ténacité ! J’espère que vous réalisez que votre exploi n’est pas banal ! Je suis heureuse de vous lire, à bientôt ?

  7. Corinne, ce n’est pas le manque d’un petit sac à dos qui va te freiner!..je suis sûre que tu vas trouver une bonne âme pour t’en prêter un, et partir ainsi dans de bonnes conditions. J’attends maintenant avec impatience ton retour du lac Agnès et de la Plaine des six glaciers, je pense que ce sont là aussi des sites de toute beauté. A demain Corinne, je t’embrasse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *