Étape 20 : De 80 km à Fraser Lake à Prince George, 67 km

Jeudi 23 juin 2016, Température de 18 à 26°C, dénivelé +

Après le camping dans une cour de ferme, en face du potager, j’ai repris la route avec Petit Prince blessé à la béquille, ce qui nous handicape bien tous les deux : Petit Prince parce qu’il ne tient plus debout tout seul, bien qu’il ne boive pas et moi, parce que je n’ose plus m’arrêter pour prendre de photos, qui cherche des chemins pour s’arrêter en sachant que même dans les chemins, Petit Prince finira par terre, bien que posé délicatement mais quand même par terre, ce qui m’agresse, moi qui soigne mon matériel. Tout cela pour ça.


Il est difficilement imaginable que des routes n’aient pas d’arbres ou de poteaux, mais c’est rigoureusement le cas.  Et c’est trop systématique pour que cela ne soit pas lié à des problèmes de sécurité. Quand il y a un panneau indicateur, celui-ci a soit les pieds dans le fossé (en général 2m), soit les pieds sur le terrain de 20m reliant à la forêt, inutile de vous dire que je ne risque pas d’y adosser Petit Prince. Évidemment c’est le genre de chose auquel je n’avais pas prêté attention avant que Petit Prince ne se blesse.

L’objectif de la journée est donc de finir à Prince George où j’ai repéré au moins 3 marchands de vélos, en espérant qu’ils pourront soigner Petit Prince.

Je suis pressée d’arriver pour avoir le temps de faire, si nécessaire le tour des 3 marchands car j’ai appris à me méfier des distances dans les villes au Canada car celles-ci peuvent s’étirer sur des km, même si elles ne sont pas grandes.

Donc après des km enfilés le plus vite possible (heureusement que d’habitude, ce n’est pas comme cela), j’arrive à Prince George à 15h, ce qui théoriquement devrait me laisser le temps de faire les 3 boutiques si nécessaire. Comme les informations glanées sur internet ne me permettent pas de savoir la taille des magasins et surtout, si elles ont un atelier, je cherche quelqu’un pour me renseigner. Je vois une femme sur un banc sous un arbre qui consulte son smartphone. En me voyant, ou plutôt en repérant Petit Prince (j’ignore ce qui plait chez Petit Prince, le fait qu’il soit un vélo couché que clairement les canadiens ne connaissent pas ici, ou tous les drapeaux et cerf volant qui sont très voyants et ils sont là pour cela), cette femme m’arrête et me pose les questions habituelles « d’où je viens, où je vais etc ». Comme d’habitude, je m’arrête et je réponds volontiers aux questions. Puis je lui explique mon problème, soigner Petit Prince qui en a besoin. Elle regarde son smartphone pour m’aider quand une autre femme sort de la maison, se mêle à la conversation (elles sont collègues de travail) et avec une efficacité redoutable, elle prend les choses en main. Elle va nous emmener, Petit Prince et moi, dans les 3 magasins si nécessaire (elle a un pick up). Je décharge Petit Prince et mets les sacoches dans la maison qui est une maison communautaire. C’est à mon tour de demander ce que c’est. C’est une communauté de 6 schizophrènes qui vivent là encadrés par 4 personnes qui se relaient pour les aider à vivre. Je suis arrivée au moment d’une rotation de personnel. La maison est très sympa, vaste et lumineuse et le personnel charmant et très attentionné avec les malades. Ils ont une terrasse avec une superbe vue.

Un beau cadre de vie géré par une association privée.


Et les personnes qui travaillent là et qui ont eu la gentillesse de m’aider.


Wanda, la femme à gauche qui venait de finir son travail, m’aide à charger Petit Prince sur le pick up et nous voilà parties ( mais non, pas faire la tournée des bars !..) faire la tournée des magasins de vélo.


Le premier n’a que des petites béquilles et bien trop faibles pour tenir mon fringant coursier. Nous repartons donc pour un deuxième magasin qui a, lui, un atelier et de plus, ils sont concessionnaires BionX. Après avoir examiné le malade qui gît dans le pick up, il me dit qu’il doit pouvoir faire quelque chose et il descend le vélo. J’en profite pour lui dire que si le système BionX marche toujours aussi bien, la roue moteur est devenue bruyante depuis 200 km. Par contre, il a beaucoup de travail et ne pourra s’occuper de Petit Prince que le lendemain matin et je ne pourrais donc récupérer Petit Prince que vers midi.  Je n’avais pas prévu cela et du coup, il me faut me trouver à loger pour 2 nuits car je ne commencerais pas une étape de montagne à midi, c’est trop tard.

Immédiatement Wanda me dit qu’ils ont une chambre de libre et que ce n’est pas un problème. C’est comme cela que je finis la soirée, dans une maison située en plein bois à 18 km de Prince George. Et là encore, quel accueil et quelle chance j’ai de faire toutes ces belles rencontres. La maison est située dans la forêt dans une zone qu’ils ont dégagée et elle a été construite, il y a 7 ans. C’est le paradis des animaux (3 chiens, 2 chevaux dont un Appaloosa, 4 veaux revendus à l’âge de 2 ans et 2 cochons … Pour manger). Le matin, je me suis promenée dans la propriété


les chevaux

Les veaux


Et on finit la visite avec les cochons !


Puis avec Will, le mari de Wenda, nous sommes allés chercher Petit Prince. Il a été doublement bien réparé. Il a maintenant une nouvelle béquille et double. Je n’avais jamais vu une béquille latérale double. A voir, cela donne confiance et le fait d’avoir 2 points d’appui au lieu d’1, si cela tient, laisse à penser que les problèmes d’équilibre devraient être drôlement améliorés (à voir à l’usage).


Et la surprise, de taille pour moi, est que la roue moteur BionX a été changée. Le mécanicien a téléphoné ce matin au siège de BionX et a fait écouter le bruit que faisait la roue car il n’avait jamais eu cela. Et la réponse a été de changer la roue et de leur renvoyer celle-là. Par chance, le magasin en avait une d’avance et me l’a donc changée. Inutile de vous dire que Petit Prince est tout revigoré.

Petit Prince n’étant plus malade et moi ayant passé la journée à me reposer, nous sommes fin prêt pour repartir.

Je ne voudrais pas finir le récit de ces 2 journées sans vous présenter Clémentine qui est née aujourd’hui aux USA. Fécilitations à la maman Lucie, au papa Alexis. Et je connais une grand mère Odile qui doit préparer ses valises avec impatience pour aller faire connaissance de sa petite fille. Longue et belle vie à toi Clémentine.

18 réflexions sur « Étape 20 : De 80 km à Fraser Lake à Prince George, 67 km »

  1. Bonjour Corinne,

    Merci pour ces bonnes nouvelles des soins qui ont été apportés à Petit Prince, il rutile maintenant et vous devriez aller loin tous les deux! la béquille double à l’air vraiment bien, tant mieux. Tu nous fais tellement partager tes aventures, que je commençais à m’inquiéter pour lui (et pour toi aussi), d’autant que je voyais ta balise statique depuis un moment. Allez, repartez du bon pied tous les deux, et je vous souhaite de bonnes rencontres pour l’étape suivante, je pense donc que vous vous dirigez tranquillement vers Calgary?..
    Félicitations à « l’autre Odile » , qui est grand-mère d’une très jolie petite Clémentine.
    Bises à toi Corinne, à bientôt

  2. Bonjour Corinne, tu fais des rencontres de personnes vraiment très chaleureuses. Super pour la réparation de ton vélo car ce devait être tres handicapant. Nous t’embrassons
    Véronique

  3. Que d’ aventures et de belles rencontres avec des happy ends! Te voilà prête à être  » on the road again  » et doublement motivée par cette belle béquille!
    Bises l orraines ensoleillées.

  4. Que d’ aventures et de belles rencontres avec des happy ends! Te voilà prête à être  » on the road again  » et doublement motivée par cette belle béquille!
    Bises lorraines ensoleillées.

  5. Haha Maman je m’attendais pas à voir Clémentine sur ton blog! Elle est trop belle!
    Odile (ma tante), la deuxième Odile c’est la maman de Jacques qui vient d’être grand mère pour la première fois :).

    Maman c’est trop bien que ton vélo soit réparé! Je suis happy!

    Je t’embrasse fort

    1. Merci Aude pour cette précision. Donc Clémentine est une première nièce pour Jacques, une nouvelle occasion pour vous d’aller aux States. Je vous embrasse tous les deux!
      Odile

  6. Même Clémentine est immortalisée, déjà une star internationale….
    Je pars demain les retrouver et te suivrai de la côte Ouest.
    Grand mère c’est une étape, mais un bonheur immense. Aude est très attendrie comme nous tous.
    Bonne route

  7. Bonne journée Corinne, j’ai pris ce soir de vos nouvelles et je vois que vous vous débrouillez comme une championne ! Je reviens au Québec vendredi le 1er juillet et j’espère vous y rencontrer plus tard ! Bonne continuité, Annie Chandonnet

  8. coucou c est khadija en présence de votre mère
    elle me dit de vous transmettre ke vous lui manquer et elle est maintenant rassurer ke vous ayez une bonne défense contre les ours brun toutefois elle vous demande d être prudente aussi de prendre du repos pour être vigilante sur route
    votre oncle tonton claude a constitué un dossier en regroupant toutes les étapes et photos de votre parcours afin de laisser une trace une mémoire pour ke d autre puisse le lire
    votre voyage fait la une dans l orangerie ça fait cause tous le monde et votre mama est fière de vous
    votre mère vous embrasse
    cordialement

  9. Jean-Claude
    De passage à Tours, où notre mère se porte bien, j’ai l’occasion pour la première fois depuis un mois de suivre tes aventures. Je vais ESSAYER d’imprimer le texte pour en faire des dessins à St Pierre et les envoyer à tes enfants qui sauront les numériser et les insérer.
    Comme tu le sais, je suis un cyclo d’une autre école et d’une autre époque. Sois heureuse dans ce style horizontal qui est le tien et continue à y être brillante.
    Je t’embrasse
    Poulidor

  10. Bonjour Corinne
    Merci encore pour le récit de toutes ces aventures, c’est extraordinaire ce que tu fais.
    Plusieurs jours sans nouvelles, mais c’était annoncé. J’espère que tu auras pu trouver un peu de repos et sortir de l’isolement dans quelques lieux habités près de la rivière.
    Ta balise montre que tu avances bien et que tu arrives bientôt à Jasper, enfin une petite ville, j’espère que tu pourras t’y reposer un peu.
    Bravo encore pour ton courage après cette petite traversée du désert « humain »

  11. Salut Corinne,

    Ta balise me dit que tu as maintenant passé la frontière, je pense que les Rocheuses te demandent beaucoup d’efforts physiques, mais tu es certainement récompensée par les paysages qui semblent magnifiques! Allez, courage, la suite te semblera bien tranquille!

  12. Ah bravo ma grande ! et comme disent les jeunes : RESPECT
    Cela fait des semaines que je veux te mettre un mot mais je suis restée dans le monde de la procrastination !!!!! il faudra que je prenne des leçons d’essentiel !! ton blog est super photos ,textes on y serait presque ,sans la sensation dans les mollets !
    T’embrasse fort toi et ta monture
    Régine

  13. Quelle aventure ton projet : tu n’as pas choisis la simplicité pour un premier périple! Nous lisons parfois tes pérégrinations et sommes contraints de reconnaître que tu ne manques pas de courage et d’obstination . Nul doute que toutes tes rencontres et images te  » nourriront longtemps ». Profite bien et sois heureuse,
    Bises et toute notre amitié,

  14. Bonjour Corinne,

    j’espère que tu vas bien, car on est un peu en manque de te lire. Mais Philippe a raison, tu nous avais prévenus que tu allais traverser un no man’s land, et probablement que la traversée des Rocheuses ne te laisse pas l’opportunité de communiquer. Heureusement que ta petite balise est là pour nous dire que tu es à Jasper, ville où tu as probablement trouvé tout ce dont tu peux avoir besoin, y compris le repos,certainement nécessaire. J’ai l’impression que le Parc National de Jasper est assez grandiose, et je pense que tu as dû faire de très belles photos.
    Je t’embrasse très fort Corinne, et te souhaite bon courage pour la suite. Prend soin de toi, à bientôt pour te lire.

      1. Oui, ça balise avance normalement (le lien se trouve dans le texte de l’étape 3) mais elle est dans une zone de montagne donc probablement pas de réseau. Elle devrait nous donner de ces nouvelles quand elle sera à Calgary (à priori dans 2-3 jours)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *